×

Bangladesh: heurts entre des ouvriers du textile et la police

DACCA, 12 juin 2012 (AFP) -Des heurts se sont produits mardi 12 juin au Bangladesh entre les forces de l'ordre et des dizaines de milliers d'ouvriers du textile du principal site de confection du pays qui protestaient contre leurs bas salaires, faisant des dizaines de blessés, a-t-on appris auprès des autorités.

La police a fait usage de gaz lacrymogène et tiré des balles en caoutchouc sur la foule de manifestants à Ashulia, à environ 30 km au nord de la capitale, Dacca, où sont installées des usines de confection pour des marques étrangères telles que Wal-Mart, Gap, H&M et Zara.

"Certains d'entre eux sont devenus incontrôlables. Ils ont vandalisé des usines et ont jeté des pierres sur la police", a déclaré à l'AFP le directeur de la police industrielle, Golam Rouf, estimant que des "dizaines de milliers d'ouvriers" étaient impliqués dans ces incidents.

Les autorités ont fermé pour la journée plus de 300 usines, sur environ 700 que compte le site, pour éviter de nouveaux débordements.

Les ouvriers manifestaient pour demander une hausse salariale de 50% visant à compenser la hausse du coût de la vie, avec un taux d'inflation à deux chiffres.

Les trois millions d'ouvriers du textile au Bangladesh reçoivent un minimum salarial de base de 3.000 taka (environ 29 euros), les plus bas revenus au monde dans ce secteur, pour des journées de dix à seize heures de travail, selon des groupes de défense des droits des ouvriers.

L'industrie textile représente 80% des exportations du pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

TextileIndustrie