×
Publicités
Auteur :
Publié le
3 juil. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Berlin : la cartographie des salons

Auteur :
Publié le
3 juil. 2015

Avec un Who’s Next de retour en septembre, Berlin se place bien avant Paris avec pour enjeu d’orienter les visiteurs non germanophones.

Le Seek a réussi son pari et s'unit cette saison au Bright.


La ville est cependant étendue et les manifestations nombreuses. Avant, Berlin c’était simple. Le Bread&Butter pour la mode jeune et urbaine d’un côté et le Premium pour la mode plus pointue et les griffes plus féminines. Aujourd’hui, Berlin c’est assez rock'n'roll pour s’orienter avec des salons dont l’offre n’est pas toujours évidente. Ainsi, Rocket Dog sera au Bread & Butter, Kuyichi au Show & Order,  Marc’O Polo au Panorama, Leon & Harper au Premium, etc.

Cette année, l’avantage premier pour les acheteurs est certes la durée de la semaine de la mode à Berlin. Le Bread&Butter, dernière édition avant le rachat par Zalando, le Panorama, le Show & Order démarrent le mardi 7 juillet. Premium, le Seek, Le Bright et l’Ethical Fashion Show ouvriront eux leurs portes le mercredi 8 juillet. 

Dans la capitale allemande, la zone névralgique est devenue l’Arena. Le Bright ayant rejoint cette saison le Seek. Les deux rendez-vous réunis présenteront une offre aussi vaste que le Bread&Butter version Siemens Halles de Berlin.

Au Seek, le salon soutenu dès le départ par le Premium, se retrouveront 300 exposants dont 80 % dédiés à la mode masculine. Armor Lux, Ben Sherman, Fred Perry, Puma, Clae ou encore Veja y exposent. Leur « Partner in crime », le Bright, également 300 labels au compteur,  né sur un concept skate puriste, accueille des poids lourds de la sneaker et de l’urbain avec Vans, Asics, Reebok, Zoo York, Carharrt… Les synergies entres les deux événements devraient tourner à plein régime.

De son côté, le Bread&Butter accueillera environ 200 (dont 50 de mode enfantine) marques à l’aéroport de Tempelhof avec Meltin’Pot, Mexicana, Mavi ou encore Rocket Dog. L’endroit accueille également dans un hangar, le 4 précisément, le salon de mode enfantine Cookies. 

Côté Premium, l’ancienne gare et ses plus de 20 000 mètres carrés feront le plein comme chaque saison avec 1 500 collections au total pour environ 900 exposants. La Kühlhaus, le bâtiment attenant à la gare et où est né le Seek, accueille depuis deux saisons des marques avec des concepts de corners. Parmi celles-ci, IKKS, Nice things ou encore Minimum.

L’offre du salon ne varie en revanche pas trop d’une saison à l’autre, mixant griffes féminines, créateurs et urbain pointue. Les Français y seront bien présents avec, outre Ikks, Antik Batik ou encore American Vintage et Paul&Joe. L’offre va de Basler à See by Chloe en passant par Samsoe&Samsoe et Lagerfeld.

Côté business et marques « commerciales », le Panorama a trouvé sa place et s’est même élargi suite entre autres aux difficultés du Bread&Butter. S’y côtoient les marques allemandes du moyen de gamme comme Olymp, Digel, Olsen ou bien Gardeur. Molly Bracken et Lipault y seront également de la partie.

Le salon inaugurera son nouvel espace, Nova Concept, qui veut inspirer les détaillants avec des marques de cosmétiques, de bien-être, de cadeaux, etc. Au total, le Panorama accueillera pas moins de 600 exposants sur 40 000 mètres carrés. De son côté, Show & Order, qui a conclu récemment un partenariat avec la Française Sophie Guyot pour un espace So, réunira 250 griffes, essentiellement féminines et haut de gamme.

Ensuite, le visiteur à Berlin aura également le choix entre la mode écologique à l’Ethical Fashion Show, héritage au nouveau Selvedge Run, la mode grandes tailles au Curvy is Sexy, le skate indépendant à la nouvelle manifestation Shit Foot Mongoland…

Une offre dense dans un périmètre large, mais en été, Berlin et sa nature aspirent tout de même au zen.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com