×
Publicités

​Bruno Julliard (Mairie de Paris) : « Le textile doit aussi profiter de l’image de Paris »

Publié le
27 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le 26 mai, le 1er adjoint au maire de Paris, Bruno Julliard, inaugurait l’opération Ultralin. Une opération d’envergure qui investit le Marais, transforme le BHV et déploie un champ de lin place des Vosges, sous la direction artistique de Philippe Nigro. L’occasion pour l’élu, en charge de la Culture, du patrimoine, des métiers d’art et de la nuit, d’exprimer son souhait de voir la filière textile multiplier des opérations de cette qualité dans la capitale (le designer scénographe de l'exposition Ultralin est Philippe Nigro, ndlr).

Bruno Julliard sur l'exposition Ultralin, Place des Vosges - CELC


FashionMag : Quel regard portez-vous sur une telle exposition ?

Bruno Julliard : Je suis très enthousiaste à la vision de cette exposition. Notamment parce que je la trouve très pédagogique. Tout le monde, et notamment beaucoup d’urbains, de Parisiens, de Franciliens, ne connaissent pas, non seulement la manière de cultiver le lin, mais aussi toutes les possibilités d’exploitation qui découlent du lin. C’est à la fois écologique et très esthétique. La mise en scène de cette exposition est par ailleurs parfaite, car c’est beau et on y apprend beaucoup. Et la fin de l’exposition, avec ce « champ des possibles » applications du lin, est enthousiasmante. Car on prend conscience de la place que peut prendre le lin dans la vie.

FM : Souhaitez-vous que les filières de l’industrie textile multiplient ce type d’opération ?

BJ : Nous souhaitons en effet que Paris soit la capitale de la mode, pour l’ensemble des couturiers et des designers de mode, mais aussi pour tous les secteurs de l'industrie de la mode. Le textile doit aussi profiter de l’image de Paris. Cela passe par l’industrie du lin, mais aussi par beaucoup d’autres domaines d’industrie et d’agriculture. Et nous souhaitons que tous les territoires de France puissent bénéficier aussi de la capacité de l’Ile-de-France et de Paris d’être cette locomotive, réputée à l’international comme étant une capitale de la mode.

FM : Paris est donc prêt à accompagner ces initiatives ?

BJ : Evidemment, Paris souhaite aussi se mettre à disposition, et mettre ses plus belles places à disposition, comme c’est actuellement le cas place des Vosges avec les exploitants du lin. Nous souhaitons que ces lieux soient accessibles à tous les talents français. Et, finalement, aujourd’hui, nous voyons une industrie qui a le sourire, qui se développe. C’est aussi cette image-là de la France, et de notre continent, que nous voulons donner. Et si nous pouvons y contribuer, nous en serons très heureux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com