×
Publicités
Publié le
3 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Digitalisation des commerces: l’Etat lance un appel à projets

Publié le
3 nov. 2020

A l’heure du bras de fer entre l'exécutif et les petits commerçants décidés à rouvrir rapidement leurs portes, Bercy lance un appel à projets destiné à identifier les entreprises à même d’accompagner les commerces dans la poursuite numérique de leur activité via services de livraison et de retrait des commandes. 


Shutterstock


Lors du premier confinement, Bercy avait déjà mis en avant un certain nombre de portails et prestataires à même d’épauler les commerces fermés. Via cet appel à projets, l’exécutif voit désormais les choses en grand.

L’appel vise à identifier des solutions permettant de développer un site marchand, de mettre en place des solutions de paiement en ligne, et de proposer des services dédiés à la logistique et à la livraison. Mais également d’ouvrir des “solutions de communication” auprès des clients, et de référencer des commerçants sur une place de marché locale. Un dernier point évoqué de longue date aussi bien par les managers de centre-ville que par le Conseil du commerce de France.

Mais qu’attend concrètement l’Etat des offreurs de solutions? Ceux-ci doivent s’engager à proposer une offre gratuite, ou à tarif préférentiel, pendant une durée au moins égale à celle du confinement, et sans durée minimale d’engagement de la part des commerces.

L’Etat veut également s’assurer de la capacité des offreurs à accompagner techniquement TPE et PME via des tutoriels et dispositifs d’accompagnement, telles des hotlines ou des messageries en ligne. Enfin, ces acteurs seront jugés sur leur capacité à promouvoir les acteurs de proximité. Point qui s’adresse surtout aux places de marché et services de livraison.

“Il est important de noter que le chiffre d’affaires généré par ces ventes ne sera pas pris en compte dans le calcul de l’aide au titre du fonds de solidarité” assure Bercy. “Pour rappel, un commerçant fermé administrativement peut recevoir une indemnisation mensuelle du fonds de solidarité allant jusqu’à 10.000 euros”.

“Cette crise rappelle qu’Internet peut être un allié du commerçant physique", nous confiait récemment Fabien Versavau, PDG de Rakuten France, l’un des portails qu’avait conseillés Bercy aux petits commerces au printemps. “Nous avions plus d’une centaine de personnes consacrées à recevoir les appels des commerçants, dont les sollicitations ont été 50% plus nombreuses qu’en temps normal”, nous racontait le responsable (relire notre interview). Signe du rôle d’accélérateur de la digitalisation des commerces joué par cette crise.

L’appel à projets est ouvert jusqu’au 13 novembre prochain via une page dédiée, avec un premier relevé intermédiaire annoncé pour ce 4 novembre à 18h. Les premiers projets retenus seront annoncés le 5 novembre prochain.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com