×
Publicités
Par
AFP
Publié le
8 sept. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"DKNY" a 20 ans, "CK" 40 : anniversaires pour deux symboles du "lifestyle"

Par
AFP
Publié le
8 sept. 2008

NEW YORK, 8 sept 2008 (AFP) - Donna Karan a rendu hommage à la ville pour les vingt ans de "DKNY" et Calvin Klein a organisé dimanche 7 septembre au soir une fête somptueuse pour fêter les quarante ans de "CK": New York vit au rythme de la "Semaine de la mode printemps-été 2009".


Donna Karan a rendu hommage à la ville pour les vingt ans de "DKNY" le 7 septembre 2008 à New York - Photo : AFP

Fidèle à sa réputation, l'"enfant terrible" de la mode américaine, Marc Jacobs est apparu à la dernière minute sur le calendrier et devait défiler lundi 8 au soir à 21H00 (1H00 GMT mardi) loin des tentes dressées à Bryant Park, dans l'ancienne armurerie de New York au sud-est de Manhattan.

Après les pluies torrentielles apportées par la tempête tropicale Hanna samedi après-midi, chaleur torride et soleil étaient revenus dimanche pour le défilé de Diane von Furstenberg, présidente de l'association des créateurs américains, et pour les anniversaires de deux stylistes américains symboles du "lifestyle": Donna Karan, qui fête les vingt ans de "DKNY" et Calvin Klein, dont la marque a quarante ans.

Pour Diane von Furstenberg, un florilège de robes en chiffon de toutes longueurs, du plus court au plus long, a été présenté par des mannequins aux coiffures agrémentées de lacets, rubans et fleurs, qui rendaient plus hommage au "flower power" des années 70 qu'aux rois du rock.

Très "hippie chic", les modèles ont beaucoup plu à deux célébrités présentes au premier rang, l'actrice Uma Thurman et la chanteuse Jennifer Lopez.

Après avoir distribué des mignonnettes de champagne, Donna Karan a projeté une vidéo à la gloire de New York, où taxis jaunes, Empire State Building et rames de métro n'empêchaient pas de voir le gigantesque panneau publicitaire "DKNY" sur un immeuble de Houston Street.

Sa collection était sans doute la plus accessible de ces derniers jours, avec des sarouels gris portés avec des bustiers en chiffon jaune et gris, d'amples T-shirts rayés sur mini-jupes à pois, et des petits anoraks en nylon à mettre sur son maillot en cas de pluie subite.

Le tout baskets aux pieds, ce qui permet d'éviter aux mannequins et aux futures acheteuses d'inclure la souffrance au programme de la fashionista.

Hervé Léger, le chouchou du moment de Hollywood et des starlettes de la télévision, est resté fidèle à ses mini-robes en élasthanne, faites de bandelettes qui ne cachent aucun détail de la physionomie, réservées aux femmes de 25 ans qui aiment les deuxièmes peaux et n'ont pas l'intention de s'asseoir.

Calvin Klein, quant à lui, ne présentera sa collection qu'en milieu de semaine, mais avait organisé dimanche soir une soirée somptueuse, d'un coût de 3 millions de dollars selon le New York Daily News, sur un tronçon de la voie ferrée aérienne désaffectée située sur la 10ème avenue non loin de l'Hudson, entre les quartiers de Chelsea et du Meatpacking District.

Construite au début des années 30, la "Ligne Haute" ("High Line") a desservi les usines et entrepôts de ces anciens quartiers industriels jusqu'en 1980, et est abandonnée depuis.

Selon le Daily News, une partie des 3 millions de dollars ont été offerts aux "Amis de la Ligne Haute", une association qui milite pour la transformation de ces 2 kilomètres de chemin de fer en parc, sur le modèle de la "coulée verte" entre la Bastille et le Bois de Vincennes à Paris, et dont une première partie financée par la ville de New York doit être inaugurée en décembre prochain.

Calvin Klein a eu recours à l'architecte John Pawson pour créer un espace temporaire destiné à la soirée avant d'être démantelé, et les structures devaient ensuite être offertes à des organisations à but non lucratif de la ville.

Par Paola MESSANA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.