×
Publicités
Publié le
30 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​E-commerce : le confinement fait chuter les ventes de 76 % des portails

Publié le
30 mars 2020

Suite à l’enquête menée la semaine dernière, la Fédération de la vente en ligne (Fevad) indique que 94 % des portails poursuivent leur activité depuis le 15 mars, mais qu’ils sont cependant 76 % à avoir connu une chute de leurs ventes. Et, pour la moitié d’entre eux, cette chute dépasse les 50 % de ventes. Des chiffres contredisant à nouveau le report supposé des ventes du physique vers Internet en cas de crise, comme cela avait déjà été le cas durant la mobilisation des Gilets Jaunes ou les grèves de décembre 2019 (relire notre dossier sur l'impact initial du confinement sur les portails de vente).


Shutterstock



Sans surprise, les enseignes physiques ayant suspendu leurs ventes en ligne (8 % du panel) sont deux fois plus nombreuses que les pure-players ayant baissé le rideau (4 %). Du côté des ventes, seuls 18 % des sites encore en activité auraient connu une progression de l’activité. Parmi eux, sans surprise, figurent les portails dédiés à l’alimentation, les sites de téléphonie et informatique, ainsi que les marchands de produits culturels et éducatifs.

Côté organisation, 82 % des sites de ventes ont adopté le télétravail, et 66 % ont mis à profit la possibilité du chômage partiel. Pas moins de 22 % des entreprises ont décidé de fermer un ou plusieurs de leurs portails de vente.

La logistique est évidement au centre de l’attention. Pas moins de 40 % des sites ont déjà des difficultés d’approvisionnement, et 48 % s’attendent à ce que cette situation se reproduise. Pour ce qui est des livraisons, 85 % des sites observent un allongement des délais. Face à la fermeture des points relais, essentiels pour certains sites, un tiers d’entre eux ont opté pour la gratuité de la livraison à domicile, ou pour une tarification réduite.

Les portails sont 29 % à avoir enregistré des annulations de commandes. Pour remédier aux inquiétudes quant aux retours des colis, la majorité des portails interrogés ont porté le droit de rétractation de 14 jours à un délai allant de 30 à 60 jours.

« Si le plan gouvernemental de soutien aux entreprises semble être bien accueilli par une majorité des e-commerçants qui le juge globalement satisfaisant, l’inquiétude domine malgré tout chez les professionnels quant aux perspectives d’avenir », indique la Fevad. « A la question 'si la situation de confinement devait durer au-delà d’un mois combien de temps pensez-vous que votre entreprise pourrait résister économiquement ?', près de 40 % des entreprises estiment qu’elles ne pourront pas résister économiquement plus de trois mois et 20 % préfèrent ne pas se prononcer.»

Quelque 40 % des cybermarchands ont mis en place ou vont mettre en place des mesures de solidarité. Mesures qui sont principalement orientées vers les personnels de santé. Nombre de portails ont en effet effectué des dons de produits au personnel soignant des hôpitaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Distribution