×
Publicités
Publié le
21 déc. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​E-commerce : Washington hausse le ton face à Alibaba

Publié le
21 déc. 2015

Les dispositifs anti-contrefaçon du géant chinois seraient trop lents, opaques et complexes à utiliser, selon les Etats-Unis. La plateforme Taobao est particulièrement visée par un rapport de la direction américaine du Commerce.
 

Taobao.com


Si ce rapport reconnait que le leader chinois de la vente en ligne a mis en place des outils pour lutter contre la vente de faux, il signale cependant qu’un grand nombre de marques américaines jugent cet outil peu efficace et transparent. Les Etats-Unis dénoncent en effet régulièrement depuis des années une certaine bienveillance du groupe à l’égard de la contrefaçon.
 
Néanmoins, l’agence gouvernementale américaine se refuse à ajouter Alibaba à sa liste noire des marchés de la contrefaçon. Liste dont le groupe est sorti en 2013. Alibaba a depuis fait ses premiers pas sur le marché américain.

« Ils devraient être ceux offrant les standards les plus hauts », déplorait en novembre sur CNBC Juanita Duggan, présidente de l’association américaine de l’habillement et de la chaussure (AAFA). « Nous ne parvenons pas à comprendre pourquoi ce n'est pas dans leur intérêt (d'Alibaba, ndlr) de travailler avec nous à un process permettant de créer un marché intègre ».
 
Sur son exercice clos fin mars, Alibaba affichait un chiffre d’affaires de 11,2 milliards d’euros (76,2 milliards de yuans), en progression spectaculaire de 45 % en une année. Les ventes sur mobile ont quant à elles représenté 2,61 milliards d’euros (17,8 milliards de yuans), explosant ainsi de 514 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com