×
5 633
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
13 déc. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"Fashioning Fashion" au musée des Arts Déco, une histoire de silhouettes

Par
AFP
Publié le
13 déc. 2012

PARIS, 12 déc 2012 (AFP) - Des robes à panier du XVIIIe siècle au costume tailleur masculin du début du XXe siècle, l'exposition "Fashioning fashion" au musée des Arts décoratifs à Paris montre à travers cent silhouettes l'évolution des goûts en partant des formes, des détails et des savoir-faire. Sous-titrée "Deux siècles de mode européenne 1700-1915", l'exposition rassemble jusqu'au 14 avril un ensemble inédit de "silhouettes complètes tant hommes que femmes le tout dans un état de conservation exceptionnel", souligne Véronique Belloir, conservatrice au musée.


(photo : musée des arts décoratifs)

Robes et habits proviennent des collections réunies par les antiquaires spécialisés Martin Kamer à Londres et Wolfgang Ruf en Suisse, qui ont dédié une grande partie de leur vie à l'achat de vêtements historiques de premier plan.

La collection est arrivée en 2006 au Los Angeles County Museum of History, Science and Art (Lacma) qui l'a acquise et exposée pour la première fois en 2010-2011 dans ses murs, puis à Berlin d'avril à juillet derniers.

A Paris, le visiteur déambule parmi les modèles "les plus représentatifs de la mode européenne, des costumes anglais, français, portugais, espagnols ou italiens qui donnent un éventail de ce qu'on voit assez peu aujourd'hui, à moins d'aller aux quatre coins de l'Europe", explique à l'AFP Denis Bruna, conservateur au musée, spécialisé dans les collections antérieures au XIXe siècle. Tous ces vêtements témoignent de l'organisation de la société ou de l'évolution technologique, que le visiteur peut suivre grâce à de judicieux petits écrans placés en bas des modèles, mettant l'accent sur un tissu ou une technique de broderie.

Les soieries moirées et les ornements de fils d'or des gilets et vestes masculines portés à la cour des rois de France permettaient d'être vu alors que l'éclairage le soir se faisait à la bougie. Les robes à la française, aves ses plis plats dans le dos et ses larges paniers sur les côtés rappellent que les aristocrates "ne marchaient pas". Elles étaient en représentation, l'accent étant mis vers le haut du corps avec les pièces d'estomac richement rebrodées.

En sablier

A la fin du XVIIIe siècle, sous l'influence de la mode anglaise, les robes vont s'assouplir, devenir plus confortables, perdre de leur ampleur jusqu'à l'Empire avec des robes à taille haute faites de mousselines de coton fluides. "La Révolution a fait sauter les paniers, les corps à baleines et les ornements, tout ce qui rappelait la cour, le vêtement est devenu plus souple mais cela ne va pas durer", explique le conservateur. A partir des années 1820-1825, les manches reprennent de l'ampleur, le corset revient en force, le bas des robes s'élargit pour une silhouette "en sablier". La mode masculine pour sa part se simplifie avec le frac, dont la veste est inspirée des habits de chasse anglais.

Le Second empire voit la domination des crinolines, ces cages à cerceaux métalliques, reflet de l'industrialisation des moyens de production du XIXe siècle. C'est l'époque aussi de l'arrivée des machines à coudre, à broder etc. "C'est la première fois qu'une mode est suivie par toutes les couches de la société", selon Véronique Belloir, au point qu'"à son ouverture, le Bon Marché proposait 54 modèles différents de crinolines". La fin du 19e verra une accélération des changements de silhouettes avec la robe à tournure et un volume focalisé sur l'arrière de la robe, ou la ligne en "S" avec poitrine et derrière exagérés, la taille étant étranglée.

Le début du XXe siècle correspond à l'arrivée des premiers couturiers, avec des modèles de Worth ou Poiret, qui demandait à ses clientes de jeter leurs corsets. L'homme, lui, porte un costume trois pièces sombre, cousin de celui d'aujourd'hui.

Par Dominique AGEORGES

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.