×
Par
AFP
Publié le
7 oct. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"La crise est finie" pour le luxe (patron de Hugo Boss)

Par
AFP
Publié le
7 oct. 2010

FRANCFORT (Allemagne), 7 oct 2010 (AFP) - "La crise est finie pour le marché du luxe", du moins pour ses principaux acteurs, a estimé jeudi soir Claus-Dietrich Lahrs, le patron du groupe allemand de prêt-à-porter Hugo Boss.

"La crise est finie pour le marché du luxe, du moins pour la plupart de ses principaux acteurs, dont Hugo Boss", a déclaré M. Lahrs lors d'une conférence donnée à la Frankfurt School of Finance à Francfort (ouest).

Après un déclin de 8% en 2009, "la pire année jamais connue" pour le secteur, le marché mondial du luxe devrait "rebondir plus vite que prévu" cette année et la croissance devrait se poursuivre à un rythme soutenu "jusqu'en 2012", selon lui.

Cette croissance devrait être tirée avant tout par l'Asie et surtout la Chine, mais la reprise des affaires est notable également aux Etats-Unis et en Europe, où certains pays toujours en difficulté restent toutefois à la traîne, comme l'Espagne, l'Irlande, la Grèce ou en Europe de l'Est, a-t-il ajouté.

Les marques dotées d'une "forte tradition" et d'une "vaste présence internationale" s'en sortiront le mieux, a estimé M. Lahrs, concédant que certaines marques plus modestes "sont toujours en difficulté".

Hugo Boss a tiré les leçons de la crise, selon son patron. Le groupe veut notamment davantage gérer de boutiques en régie propre, afin de mieux saisir à temps les tendances et les envies des consommateurs, et veut se renforcer considérablement en Chine, un pays appelé à devenir l'un de ses trois plus grands marchés d'ici 2015.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.