×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
11 mars 2015
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​La montre d'Apple n'a pas impressionné le monde de la mode    

Par
Reuters
Publié le
11 mars 2015

Apple a tout fait pour convaincre le monde de la mode que la Montre Apple est le prochain accessoire chic.

Le top model Christy Turlington Burns, symbole du milieu de la mode, est apparu comme la représentante haut de gamme de la montre, en accompagnant sur scène le PDG Tim Cook, lundi à San Francisco. La marque a également redoublé d'efforts en termes de publicité à Paris, en présentant la montre à l'avance aux grands noms de la création, Karl Lagerfeld, Anna Wintour et au mannequin Karlie Kloss, avant l'inauguration dans la boutique parisienne Colette, à l'automne dernier.
 

Apple lance sa Montre Intelligente le 24-04-2015. Photo AFP - Photo AFP


Mais a-t-elle réussi à convaincre les acteurs de la mode que la Montre Apple ne peut plus quitter leur poignet ? Jusqu'à maintenant non.
 
Bien qu'elle ait été réalisée avec faste, la présentation de la montre multitâches n'a suscité lundi que des bâillements de la part du monde de la mode.

Les membres de l'establishment de la mode à Paris habitués des spectacles scintillants de Chanel, de Givenchy et de Hermès ont déclaré qu'ils considéraient la montre comme un gadget, et non comme l'objet incontournable de la saison.
 
Le mannequin prometteur Julia Van Os n'a montré aucun intérêt pour le nouvel appareil lors d'une interview à Reuters, après avoir défilé pour Stella McCartney dans l'élégant bâtiment de l'Opéra.
« Je n'ai entendu personne parler de cela », affirmait le mannequin hollandais. « Il s'agit d'un monde différent, celui de la technologie plus que celui de la mode. Les gens ne portent pas ce style de montre dans le monde de la mode. »
 
Un vendeur du célèbre grand magasin Printemps va dans le même sens, son magasin ne proposera pas la montre, qui coûtera entre 330 et 9 330 euros pour la version haut de gamme de la Montre Apple en or 18 carats.
 
« Il faut comprendre. Nous vendons des marques de luxe, et (la Montre Apple) fait davantage référence à la technologie », affirmait le vendeur du Printemps, qui distribue des marques telles que Rolex, Montblanc et Longines.
 
La nouvelle montre d'Apple, qui sortira en avril, doit être reliée à un iPhone, et peut afficher des messages, des alertes et des rendez-vous, entre autres choses. Une série d'applications permettent de suivre les performances sportives, de réserver un moyen de transport et même d'ouvrir une porte de garage à distance. L'apparence du cadre rectangulaire de la montre peut varier en fonction du style recherché par celui qui la porte, il peut afficher Mickey Mouse qui pointe son doigt sur l'heure ou simplement une horloge digitale.
 
Les journaux français ont dévoilé lundi la Montre Apple dans leurs sections affaires, et ont réservé aux pages dédiées au luxe et à la mode, les défilés de l'hiver et les publicités des articles haut de gamme tels que les montres Bulgari et Boucheron.
 
Le spécialiste de la mode Robert Burke, basé à New York, en ce moment de passage à Paris pour les présentations, révélait que la Montre Apple « n'a simplement pas fait de bruit » dans le monde de la mode.
 
« Apple visait de toute évidence le monde de la mode pour son lancement, mais la montre fait intrinsèquement référence à la technologie », affirme-t-il.
 
« Le monde de la technologie est différent de celui de la mode », a-t-il ajouté. « Bien que (la Montre Apple) évoque la nouveauté et suscite l'intérêt, jusqu´à maintenant, elle attire davantage les personnes à l'affût de nouvelles technologies. » Il a affirmé que les efforts de la marque pourraient néanmoins payer.
 
« Le message qu'ils adressent au monde de la mode s'est assurément intensifié ces dernières semaines », affirmait-il. « Il est évident que leur stratégie a été bien pensée. »
 
L'entreprise a notamment lancé une campagne de publicité de 12 pages dans le magazine Vogue du mois de mars, ce qui a été remarqué selon Burke. « La rumeur commence à circuler », affirme-t-il.
 
Alors que Turlington montrait qu'elle portait la version « chic » de la montre Apple lors de l'événement de lundi, elle vantait les mérites de son application relative au sport en expliquant que cela lui avait permis de s'entraîner pour un semi-marathon en Tanzanie et pourrait, espérait-elle, l'aider à améliorer son score de quatre heures lors du prochain marathon.


S´agit-il d´un gadget ou d´un évènement dans le milieu de la mode? AFP - AFP


Mais ses propos n'auront peut-être pas d'influence réelle sur les personnes qui recherchent tout d'abord une belle montre. Roseanne Morrison, « chasseuse de tendances modes » pour le magazine Tobe Report, déclarait que le fait que la montre ait besoin d´être rechargée la nuit et d´être reliée à un iPhone constituait un énorme inconvénient.
 
« Cela n'est pas attirant d´un point de vue féminin. Pour le moment, elle n'est pas sexy », affirmait-elle, il lui manque « une touche féminine ».
 
Nicole Phelps, rédactrice en chef de Style.com, qui a assisté à la présentation d'Apple dans la boutique Colette, révélait qu'Apple bénéficiait d'un avantage important parmi le public de la mode qui pourrait l'aider à lancer sa nouvelle montre.
 
« L'industrie de la mode adore l'iPhone, la Montre Apple a la même esthétique que les autres produits de la marque, belle, élégante, et le marché suit. »
 
Mais finalement, la question cruciale est la suivante : « Est-ce que les gens porteront cet instrument autour du poignet ? » 

© Thomson Reuters 2023 All rights reserved.