×
Publicités
Publié le
11 mars 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

 Le maroquinier Zagliani s’interrompt, son atelier est repris par Bally  

Publié le
11 mars 2015

Le groupe allemand JAB Luxury (ex-Labelux) rationalise son portefeuille de marques tout en faisant jouer les synergies. La division luxe de JAB (Joh. A. Benckiser) Holdings détient Bally, Jimmy Choo, Belstaff et Zagliani. Cette dernière, une griffe de maroquinerie très haut de gamme fondée à Milan en 1947, est entrée dans le groupe en 2009.

Après avoir fortement investi pour relancer cette historique maison italienne spécialisée dans les sacs et la petite maroquinerie de luxe pour homme et femme entièrement réalisée à la main, JAB Luxury semble avoir changé d’idée en décidant de la mettre en sommeil.

Des sacs Zagliani reversibles

 
D’après nos informations, le groupe a stoppé ses investissements sur Zagliani et la commercialisation des collections s’est arrêtée avec le printemps-été 2015. La designer Giorgia Scarpa, qui s’était vu confier la direction créative en 2012, a terminé sa mission le mois dernier, une dernière collection Zagliani ayant été présentée lors de la récente Fashion Week milanaise.  
 
Seul l’atelier de production, situé dans le sud de Milan, a été maintenu en activité. Il a été intégré à la marque Bally. Le chausseur suisse, également dans l’orbite de JAB Luxury, en a fait l’annonce il y a quelques jours, s’assurant l’exclusivité de ce prestigieux laboratoire où travaillent 30 artisans hautement qualifiés réputés pour leur savoir-faire, en particulier dans le traitement des peaux de crocodile.

Ce laboratoire dédié aux articles pour femmes complète les capacités de production de Bally, qui dispose aussi d’un établissement spécialisé dans la chaussure pour homme en Suisse.

Cela va permettre à la griffe suisse d’augmenter son offre sur le segment féminin, qui devrait atteindre entre 15 et 20 % du chiffre d’affaires total dans les cinq ans. Avec le savoir-faire de Zagliani, Bally va surtout pouvoir proposer des sacs haut de gamme ainsi qu’un service de sur mesure, confortant son positionnement dans le luxe.
 

Une image de la campagne publicitaire Zagliani


Cette nouvelle unité sera pilotée par Giovanni Torchiani, grand spécialiste italien de la maroquinerie (Rossimoda, Sergio Rossi), nommé en octobre 2014 « vice-president manufacturing » (directeur de la production) de Bally.
 
Les efforts réalisés l’an dernier par Zagliani avec le lancement de sa toute première campagne publicitaire et d’un site e-commerce n’ont pas suffi visiblement à booster ses ventes…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com