×
2 857
Fashion Jobs
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Alsace-Lorraine (H/F)
CDI · NANCY
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
ALTESSE
Chef de Projet Éditorial Web / Editeur Web
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Pôle Opérationnel H/F
CDI · ORLÉANS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Pôle Opérationnel H/F
CDI · TOURS
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - Saint-Genis Laval - CDI - 35h - f/h
CDI · SAINT-GENIS-LAVAL
RMS
Technico-Commercial - h-f - Marque Française de Cosmétiques & Soins - Région Est
CDI · PARIS
RMS
Responsable Marketing Réseau Affilié - H/F - Marque Française de Cosmétiques & Soins, Paris
CDI · PARIS
DCM JENNYFER
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · CLICHY
TEXDECOR GROUP
Charge d'Affaires / Prescripteur Idf H/F
CDI · PARIS
SINTEL
Coordinateur Mobilité Internationale (H/F)
CDI · PUTEAUX
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Entrepôt- H/F- Univers Luxe- CDI- Morangis
CDI · MORANGIS
ASPHALTE
Directeur.Ice Artistique Image
CDI · BORDEAUX
APM MONACO
PR Stylist
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/Acheteur Textile Homme H/F
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Responsable d'Atelier de Préparation
CDI · FONTENAY-SOUS-BOIS
CONFIDENTIEL
Contrôleur de Gestion
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Contrats Fournisseurs Junior H/F
CDI · PARIS
CITY ONE
Directeur de Projet Evenementiel H/F
CDI · PARIS
BRANDALLEY FRANCE
Senior Business Developper Mode / ou Maison – CDI (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - E-Business Lead Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
Publié le
15 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Les publicités Google scrutées par les autorités européennes et américaines

Publié le
15 janv. 2021

La Commission européenne enquête actuellement sur les pratiques publicitaires de Google, via un questionnaire d’une trentaine de pages adressé en fin d’année à divers types d’entreprises. Démarche qui s’effectue sur fond de plainte pour pratiques anticoncurrentielles au Texas, et d’enquête lancée par l’Autorité française de la concurrence.


Shutterstock


Selon le Journal du Net, nombre d'entreprises ont reçu un questionnaire de la commission, intitulé “Google Adtech: Google data related practices”. Un document qui s’inspirerait largement du document déjà adressé par les autorités françaises dans leur propre enquête. La différence est que la Commission européenne, à la différence des autorités françaises, se serait auto-saisie du dossier.

L’enquête porterait largement sur les outils de ciblage publicitaire mis en place par Google, et donc sur la gestion des “Cookies” permettant d’offrir une navigation personnalisée. Google avait en effet largement inquiété les professionnels en indiquant la disparition en 2022 des “Cookies Tiers” sur son navigateur Chrome. Données sur lesquelles repose l’activité de nombre de prestataires e-commerce.

Google s’est “auto-couronné chef de la publicité en ligne", déplorait en décembre Ken Paxton, procureur général du Texas, en annonçant poursuivre le groupe pour pratiques anticoncurrentielles. "Comme le révèlent des documents internes, Google a cherché à tuer la concurrence en utilisant un éventail de tactiques d'exclusion, y compris en passant un accord illégal avec Facebook, sa plus grande menace concurrentielle potentielle, pour manipuler les ventes aux enchères publicitaires".

Des groupes comme Amazon, TripAdvisor et Yelp se sont exprimés sur le fait que Google favoriserait ses propres offres. Une récente enquête eMarketer faisait état d’une croissance des revenus publicitaires de Google aux États-Unis, et ceci malgré une chute de sa part de marché, tombée à 29,8% en 2018 contre 32,8% l’année précédente. Google a souligné en réponse que le prix des publicités en ligne est en chute constante depuis dix ans, et revendique pratiquer des taux de commissions inférieurs à ceux de ses concurrents. 

À l’instar des précédentes enquêtes européennes sur les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), la procédure entamée par la Commission européenne pourrait mettre de longs mois avant d’aboutir à la publication d’une mise en cause publique. En France, la Direction générale de la concurrence (DDGCRF) indique que le retour des questionnaires d’enquête est attendu pour le 22 janvier. Dans les jours suivants, l’autorité pourrait donc mettre en cause certaines pratiques commerciales et concurrentielles de Google. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Business