×
6 347
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
16 juin 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Michel Dessolain (CNCC) : "A croire que le commerce est mal aimé..."

Publié le
16 juin 2015

Ce 16 juin, s'ouvrait à La Défense le Siec, rendez-vous professionnel de l'immobilier commercial. L'occasion pour Michel Dessolain, président du Conseil National des Centres Commerciaux, de pointer du doigt les récentes évolutions législatives jugées incohérentes.
 

Michel Dessolain - CNCC


"Nous restons vigilants sur les réformes, qui ont des conséquences lourdes pour le commerce", a indiqué le président, qui relève que la "machine à complexifier et à taxer" n'a pas fait de pause en 2014. "De la Loi Macron, nous attendions beaucoup, notamment sur l'ouverture du dimanche et ses conditions. Nous aurons probablement moins que ce que nous attendions. Et de la loi sur la biodiversité, dont nous n'attendions rien, et bien nous allons recevoir beaucoup."
 
Michel Dessolain pointe ainsi deux amendements de dernière minute déposés à l'Assemblée par un député écologiste. "Le premier est un renforcement des dispositions de la Loi Allure, qui concerne les parkings imperméabilisés. Les dispositions sont considérablement renforcées, alors même que les premières mesures de la Loi Allure ne sont pas encore entrées en vigueur", déplore le responsable du CNCC.

"Le second amendement nous obligerait à végétaliser les toitures, ou à y installer des équipements de production d'énergie renouvelable. Sachant que d'autres dispositions seraient bien plus efficaces, et que cette disposition-ci n'a fait l'objet d'aucune étude d'impact", souligne-t-il par ailleurs. "A croire que le commerce est mal aimé, ou que l'on n'a pas su le faire aimer. Et qu'il faut le pénaliser. Car cette mesure ne vise que les bâtiments de commerce. Ce qui pose d'ailleurs des questions de principe sur sa constitutionnalité, puisque les entrepôts des géants du net ne sont pas concernés. Nous avons donc du mal à comprendre la logique de cela".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com