×
Publicités
Publié le
18 déc. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Mode/luxe : un rapport de filière acide remis au gouvernement

Publié le
18 déc. 2015

Le 15 décembre s’est réuni le comité stratégique de filière (CSF) de la mode et du luxe. A cette occasion, Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'industrie et du numérique, et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la communication, se sont vu remettre un rapport de filière dressant un portrait parfois acide du secteur, et formulant de nombreuses propositions pour lui permettre d’atteindre son plein potentiel. 

Emmanuel Macron et Fleur Pellerin - AFP


Signé par l’ex-adjointe au maire de Paris, Lyne Cohen-Solal, ce rapport n’hésite pas à décrire une filière trop décousue, dépassée voire hasardeuse, où, faute de cohésion, les très nombreuses fédérations en arrivent parfois à se neutraliser. La seconde moitié du document propose, entre autres, de simplifier l’accès aux cursus d’enseignement, de clarifier les dispositifs de financement et de renforcer l’attrait des semaines de la mode via un nouvel organisme élargi. Un rapport largement dévoilé dans FashionMag Premium les 16 et 17 décembre. 

Emmanuel Macron a souligné lors de cette rencontre l’importance que revêt la filière pour le pays. La mode et le luxe sont en effet le 2ème secteur d’exportations tricolore, cumule 150 milliards d’euros de chiffre d’affaires et est en outre devenu « une composante indissociable de l’image de la France ».

Fleur Pellerin a pour sa part insisté, à l’instar du rapport, sur la nécessité de transmission des savoir-faire français, dont un grand nombre se sont déjà perdus au fil des fermetures d’entreprises. L’ex-ministre du Numérique a ainsi appelé à un rapprochement des écoles supérieures d’art avec les autres cursus d’enseignement de référence, avec notamment dans le viseur un vaste soutien à l’innovation.
 
Fort du document de 60 pages et de ses très nombreuses propositions amenées à renforcer la filière mode et luxe, les deux ministres ont donné rendez-vous aux professionnels du secteur à l’automne 2016 pour le prochain comité de filière. Il s’agira du premier point d’étape du comité dans cette nouvelle phase d’action. La précédente, lancée en 2013, ayant été menée à son terme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com