×
Publicités
Auteur :
Publié le
26 janv. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​My Money Time veut aider les marques à cibler la communauté des sportifs réguliers

Auteur :
Publié le
26 janv. 2016

My Money Time ou comment être rémunéré pour chaque kilomètre parcouru en somme. Lancé  à l’Ispo, qui ferme ses portes ce mercredi 27 janvier, l’application veut tout simplement « rémunérer » les sportifs en fonction de leurs progressions ou de leur assiduité.

Andy Gugenheimer


« On se connecte aux profils des sportifs sur les applis et réseaux existants comme Runtastic, Run keeper, Under Armour Connected fitness, mapmyfitness, Polar… et on transforme les performances en bons d’achat chez les marques partenaires », commente Andy Gugenheimer, fondateur de l’application et bien connu des managers via sa société de conseil en recrutement notamment, AG Sport Consulting.

Exemple concret : un runner court une première fois 7 km, il reçoit un montant en euros, etc. jusqu’à ce que la valeur du bon d’achat soit atteinte et ensuite, il est incité à acheter la pièce. La marque décide du montant des bons d'achat attribués pour chaque modèle proposé aux participants. Au final, cela représente des réductions de 10 à 30 % selon les produits et les marges du secteur.

Oakley, Adidas, Reebok, Quiksilver, Roxy, The North Face, Burton, Lolë ont déjà signé. Le quotidien L'Equipe également. Mais l’objectif d’Andy Gugenheimer est de sélectionner une marque par pratique sportive.

My Money Time permet de générer du trafic sur les sites Internet et de mettre en avant des modèles sélectionnés par la marque. Certaines marques envisagent aussi des bons d’achats utilisables en magasin. L’application a été lancée en anglais, allemand, français. L’objectif étant l’Europe et les Etats-Unis avec à court terme 200 000 membres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
sport
People