×
Publicités
Publié le
29 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Première Vision Paris: 62.868 visites pour une édition hybride

Publié le
29 sept. 2021

Le salon parisien du textile-habillement tenait du 21 au 23 septembre une édition physique au Parc des expositions de Villepinte. Complétée du 20 au 24 septembre par une édition digitale, proposant des exposants supplémentaires et un cycle de conférences, cette première session hybride fait état de 62.868 visites, dont 17114 professionnels sur l’événement physique.


PVP


Comme l’avait relevé FashionNetwork, il s’agissait moins d’un retour à la normale qu’un premier pas vers une normalisation de l’événement. Avec des ambiances de retrouvailles en comité réduit. Le tout dans une atmosphère enthousiaste et étonnamment plus détendue que d’ordinaire, tandis que les exposants notaient des rendez-vous moins nombreux mais d'intérêt notable. "C’était notre premier salon entièrement hybride, et ce concept a clairement montré sa bonne adéquation par rapport au marché", se félicite le directeur général de Première Vision, Gilles Lasbordes.

L’extension digitale du salon a permis à des entreprises étrangères empêchées par des restrictions de voyage de prendre part à l’édition. Le découpage de la fréquentation s’en ressent: l’international a ainsi pesé 52% du visitorat physique, et 61% du visitorat en ligne. Les pays représentés restent, eux, les mêmes qu’à l’accoutumée: Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, ou Turquie, avec quelques représentants asiatiques et américains ayant pu faire le déplacement.

Devenue centrale avec la crise sanitaire, la marketplace de Première Vision a cumulé quelque 80.000 pages vues durant l’événement. Les conférences, uniquement diffusées en ligne, ont quant à elles rassemblé 4.000 professionnels lors de leur diffusion initiale. Un chiffre amené à grandir via les replays désormais disponibles. "Cela montre que les acteurs sont très actifs dans la recherche de fournisseurs, et que le digital nous permet de toucher une audience beaucoup plus large que ce que l’on pouvait avoir les conférences physiques", estime Gilles Lasbordes.

Se pose désormais la question de la suite. Pour rappel, l’édition de septembre 2019 alignait 1.311 exposants face à 56.154 visiteurs. L’organisateur espère un assouplissement des restrictions de voyage dans les prochains mois, mais se montre prudent quant aux possibilités de déplacement des professionnels asiatiques (hors Japon) en 2022. Année qui sera quoi qu’il arrive stratégique pour le groupe. Après l’édition de février sera en effet mis à l’épreuve le projet de changement de dates, qui verra Première Vision Paris quitter septembre pour se tenir en juillet.


PVP


"Nous reconstruisons étape par étape nos salons au fur et à mesure que la situation sanitaire internationale évolue, résume Gilles Lasbordes. Nous voyons que le digital permet de maintenir les échanges, même s’il n’apporte pas tous les avantages que propose un salon.  Cela va donc rester un outil important dans les prochains mois."

Le salon Denim Première Vision annoncé les 13 et 14 octobre à Milan s’accompagnera ainsi d’une "Digital Denim Week". Première Vision Shenzhen aura également recours, du 13 au 15 octobre, à la marketplace de l’organisateur, de même que le rendez-vous parisien dédié aux pré-collections, Blossom, qui fera son retour du 6 au 7 décembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Salons