×
5 091
Fashion Jobs
ALEXEIN CONSEIL
Responsable de Zone - Travel Retail
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
12 sept. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"Ras-le-bol": des salariés de Camaïeu, en redressement judiciaire, manifestent devant le siège

Par
AFP
Publié le
12 sept. 2022

"Deux redressements judiciaires en deux ans, ras-le-bol !": une cinquantaine de salariés du géant du prêt-à-porter Camaïeu, en redressement judiciaire deux ans après sa reprise, ont manifesté lundi à l'appel de la CGT devant le siège de l'entreprise à Roubaix (Nord).


Le siège Camaïeu ce 12 septembre - Denis Charlet AFP



"On ne laissera pas faire le démantèlement de Camaïeu ! L'actuel actionnaire propose la fermeture de 200 magasins, c'est inacceptable", a lancé aux salariés Thierry Siwik, délégué national CGT, qui fustige "les mauvaises décisions" de l'actionnaire, la Financière immobilière bordelaise, depuis deux ans.

Pour M. Siwik, qui assure que 72 magasins sont touchés par un mouvement de grève en France, l'actionnaire de Camaïeu "doit changer". "La confiance est rompue", "tout est flou" dans leur projet, y compris "le plan de financement", a-t-il ajouté, invitant le président Emmanuel Macron à se rendre au siège de l'entreprise.

"Nous en avons ras-le-bol. Bien sûr, il y a eu le Covid, une cyberattaque, générant des déficits. Mais de là à se retrouver encore une fois en redressement judiciaire, on a un peu de mal à l'avaler", vitupère Eric Beaudelot, employé logistique.

"Ce qu'on attend dans le meilleur des mondes, c'est zéro licenciement. Mais je pense que nous pouvons toujours rêver. Alors ce qu'on espère, c'est que le tribunal fasse au mieux pour éviter un maximum de casse social", souhaite plus loin Cindy Ponthieu, employée logistique.

La CFDT a affirmé de son côté ne pas s'associer à ce mouvement de grève. "Nous sommes dans une situation compliquée, un peu abattus (...) mais on attend d'avoir les informations du plan de continuation de notre directeur, on veut faire les choses dans l'ordre", a affirmé Nordine Misraoui, délégué CFDT, devant le siège.

Contactée, la direction n'a pas souhaité s'exprimer.

En août 2020, la Financière immobilière bordelaise avait repris 511 des 634 magasins en France et environ 2.600 salariés sur plus de 3.100, dans le cadre d'une cession pilotée par le tribunal de commerce.

La nouvelle direction, qui avait lancé un plan de transformation, s'était donné deux ans pour remettre l'entreprise à l'équilibre, avec l'objectif de retrouver en 2022 un chiffre d'affaires de 552 millions, au niveau de 2019.

Mais selon elle, le chiffre d'affaires n'a atteint que 333 millions sur les 16 mois après la reprise.

La prochaine audience du tribunal de commerce est prévue le 28 septembre.

Roubaix, 12 sept 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.