×
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 nov. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"Regardez-moi dans les yeux": le push-up de Wonderbra a 20 ans

Par
AFP
Publié le
27 nov. 2013

PARIS, 27 nov 2013 (AFP) - La marque de sous-vêtements Wonderbra fête les 20 ans de son push-up, le soutien-gorge ampliforme qui a représenté "une révolution" dans la lingerie en embellissant les décolletés des femmes.

Visuel du site Wonderbra


"Regardez-moi dans les yeux. J'ai dit les yeux", disait la pulpeuse top model Eva Herzigova dans la publicité de Wonderbra en 1994. Ce push-up remontait et rapprochait les seins et faisait gagner une taille de soutien-gorge.

"Ca a été une vraie révolution. (...) Avec le lancement du push-up, Wonderbra répondait à une attente des femmes", a dit à l'AFP Véronique Carn, directrice marketing de la marque pour l'Europe de l'Ouest.

L'ampliforme avait été créé dans les années 60 par la styliste canadienne Louise Poirier, raconte Denis Bruna, conservateur au musée des Arts décoratifs à Paris et commissaire de l'exposition "La mécanique des dessous", qui vient de se terminer. "Mais la mode était alors aux poitrines menues; les femmes les plus actives ne voulaient pas porter de soutien-gorge. Ça a été un flop", raconte-t-il.

En revanche, à partir des années 80, "les poitrines sont redevenues à la mode, et ça continue encore aujourd'hui", poursuit Denis Bruna.

"Dans les années 90, la mode valorisait les courbes (...) Le succès du Wonderbra a été immédiat", raconte Véronique Carn. Elle parle de "dizaines de millions" de push-up vendus, sans donner de chiffres précis.

Et "si en 1994, on portait le push-up de manière occasionnelle, aujourd'hui, c'est devenu un produit du quotidien", fait-elle valoir. Wonderbra et tant d'autres marques le déclinent maintenant en plusieurs modèles, sans bretelle, plus ou moins rembourré etc.

"Le Wonderbra est emblématique des soutien-gorge ampliformes", renchérit Denis Bruna. "Ensuite quasiment toutes les marques ont lancé leur ampliforme", souligne-t-il.

L'apparition du Wonderbra "fait partie des grandes dates de la lingerie. Dans l'exposition + La mécanique des dessous + (qui présentait des pièces du XIVe siècle à aujourd'hui, ndlr), nous devions en présenter un", explique le conservateur.

Wonderbra fait partie, comme Dim et Playtex, du groupe DBApparel, qui appartient au fonds d'investissement américain Sun European Partners.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.