×
Publicités
Publié le
15 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Tech for Retail veut devenir l'équivalent français du salon américain NRF

Publié le
15 nov. 2022

Frédéric Duval d'Amazon, Nicolas Hieronimus de L'Oréal, Elodie Perthuisot de Carrefour, ou encore Nicolas Gauthier de Kering: la seconde édition du salon Tech for Retail égraine les noms prestigieux. Ces grands décideurs interviendront, les 28 et 29 novembre porte de Versailles (l'événement s'est tenu l'an dernier Paris Event Center de La Villette, ndlr), dans les conférences qui animeront ce rendez-vous à la jonction du commerce physique et des innovations digitales. 


Le salon reste à taille humaine - Tech for Retail


"L'ambition est clairement de faire de l'événement l'équivalent européen du NRF, explique Karen Serfaty, qui coordonne l'organisation du salon Tech for Retail. Quand on va sur ce salon à New York, on découvre les innovations et on est inspiré. Cela donne envie de bouger. C'est ce qui nous anime, avec notre genius board composé de treize personnes, dans la construction de Tech for Retail. La volonté est de proposer des solutions, remettre en question les pratiques et apporter des idées sur tous les sujets retail, de la chaîne d'approvisionnement au dernier kilomètre."

Conférences et rencontres

En touchant les différents sujets, avec quelque 150 entreprises et 71 start-up exposantes, le salon vise à attirer les spécialistes de chaque thème dans chaque entreprise du secteur. Un nombre de stands réduit et un programme de conférences resserré lui permettent de se tenir sur deux jours.

"Aujourd'hui nous avons des intervenants mais aussi des visiteurs de haut niveau. L'ensemble des comités exécutifs de marques sont inscrits. Carrefour, par exemple, a loué une salle pour réunir ses équipes. Nous avons, je pense, les plus grands leaders du retail qui seront là. Nous n'avons pas besoin de stands immenses et de prendre des lieux de plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés. Ce qui fonctionne, c'est que les acteurs du secteur se retrouvent et peuvent échanger de manière informelle. Dans l'espace VIP de 100 mètres carrés, les dirigeants se retrouvent". 


Avec des noms prestigieux, le salon veut attirer grâce aux conférences - Tech for Retail


L'année passée, l'évènement avait attiré 6.000 visiteurs. Ses organisateurs comptent sur une affluence supérieure en 2022. Et ceci malgré un contexte économique complexe, avec l'inflation et nombre d'entreprises de la distribution en difficulté. 

"Le timing est bon pour le salon, estime Karen Serfaty qui a cofondé l'événement avec Pascal Clouzard. Si l'on regarde les acteurs du marché, d'un côté vous avez la grande distribution qui doit se réinventer. Pour ces entreprises, il faut être hyper actif, se donner une chance d'être parmi ceux qui vont rester. De l'autre, on est en France, avec un marché du luxe va bien et qui est en capacité d'explorer les possibles. Tous ces décideurs ont des sujets chauds à traiter. L'expérience client est un sujet majeur, la marketplace est une interrogation mais ils doivent aussi être alertes sur la data, avec par exemple le traitement des informations des tickets dématérialisés, la supply chain ou encore le dernier kilomètre, sujet que l'on avait déjà traité dans les conférences l'an passé. Enfin, un sujet majeur sera l'humain. Comment ces acteurs, aux structures parfois vieillissantes par rapport à la flexibilité des start-up, peuvent attirer les bons profils."

Au total, sur les deux jours, l'événement organise seize conférences plénières, abordant des sujets comme la fidélisation via les NFT (le 29 à 11h30), le réenchantement de l'expérience client (le 29 à 10h20), la monétisation de la data et du retail media (le 28 à 15h40) ou encore la réinvention du retail face à l'inflation (le 28 à 10h20), et pas moins de 80 ateliers sur ces différents thèmes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com