×
Publicités
Publié le
13 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Textile-Habillement : une belle année 2019 pour les exportations européennes

Publié le
13 mars 2020

L'Union européenne a l'an passé exporté pour 29 milliards d'euros d'habillement, en progression de 9 %, tandis que les exportations de textile ont augmenté de 5 % à 2,8 milliards d'euros. Le tout sur fond d'une hausse plus mesurée des importations d'habillement (+4 %) et de textile (+2 %).
 

Exportations européennes en 2019 - IFM



Cette accélération des exportations d'habillement, le Vieux Continent la doit aux hausses quasi-généralisées des commandes de ses principaux pays clients, hormis l'Arabie Saoudite (-2 %) et le Maroc (-11 %). L'UE des 28 a notamment connu une progression chez ses principaux clients que sont la Suisse (+17 %) et les États-Unis (+13 %), ainsi que du côté de la Corée du sud (+20 %), de l'Australie (+15 %) et de l'Ukraine (+14 %). Mais aussi de Singapour (+16 %), Israël (14 %), et surtout Taïwan, qui connait une brusque hausse de 35 %.
 
Du côté des exportations textiles, les situations sont plus contrastées selon les pays. Les États-Unis (+5 %), la Chine (+2 %) et la Turquie (+12 %) composent le trio de tête des destinations du textile européen. L'année a été marquée par la forte hausse des commandes venues d'Inde (+10 %) et du Vietnam (20 %), et dans une moindre mesure des Émirats Arabes Unis (+9 %) du Canada (+7 %), et du Japon (+7 %). Des reculs sont par ailleurs constatés du côté de Hong Kong (-15 %), de la Corée du Sud (-4 %), de la Macédoine (-4 %) de la Tunisie (-2 %) et de la Russie (-1 %).

Les importations s'inscrivent elles aussi en hausse, et en particulier dans l'habillement avec +4 % à 87,9 milliards d'euros. La Chine demeure de loin le principal fournisseur de l'UE, à niveau stable, avec 26,8 milliards d'euros de biens. Soit presque autant que les deux principaux challengers réunis : le Bangladesh, avec 17,6 milliards (+8 %), et la Turquie avec 10,1 milliards (+4 %). Si l'Inde et le Cambodge affichent des niveaux stables aux 4e et 5e positions, ils sont talonnés par les dynamiques Vietnam (+10 %) et Pakistan (+11 %). Mais la hausse la plus écrasante est une fois de plus celle de la Birmanie, désormais 9ème fournisseur de l'UE, avec une hausse de 43 % sur un an, et quelque 2,4 milliards d'euros d'habillement.
 
Du côté du textile, les importations s'inscrivent en hausse de 2 % à 31,1 milliards d'euros. La Chine est là encore le premier fournisseur, avec 11,3 milliards d'euros, en hausse de 7 % sur l'année. L'exercice a notamment été marqué par un recul des importations venant d'Inde (-4 %), Corée du Sud (-4 %), Suisse (-7 %), Taiwan (-5 %) et Thaïlande (-8 %), mais surtout d'Australie (-24 %). Des hausses notables ont par ailleurs été observées du Vietnam (+23 %), des États-Unis (+8 %), et de la Tunisie (+6 %).
 

Importations européennes en 2019 - IFM


Ces chiffres, qui montrent des pays asiatiques continuant de grignoter les parts de marché de la Chine dans l'approvisionnement européen, auront leur importance dans les prochains mois. Le débrayage de la production chinoise face à l'épidémie de coronavirus pourrait en effet, selon les industriels, profiter aux alternatives voisines de l'Empire du Milieu. Et, pourquoi pas, à une relocalisation accrue des productions européennes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com