×
Publicités
Publié le
28 oct. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"We the Free" la nouvelle enseigne d'Urban Outfitters

Publié le
28 oct. 2008

"We the Free", tel est le nom évocateur des nouveaux concept-stores lancés par Urban Outfitters. Et la très tendance chaîne américaine de prêt-à-porter a choisi Chicago et Brooklyn pour installer ses nouvelles boutiques de vêtements féminins vintage.


Collection We the Free

Si les espaces Urban Outfitters s’adressent à toute une génération de 18 à 30 ans à l’esprit trendy, un brin rock, le groupe a créé de nouvelles enseignes pour recibler et fidéliser sa clientèle féminine un peu plus âgée, et dont les goûts seraient plus bohèmes.

Ainsi, sorties en décembre de l’année dernière, via la boutique en ligne et les magasins Free People (autre enseigne d’Urban Outfitters qui s’adresse aux femmes de 25 à 30 ans), les collections vintage "We the Free" ont rencontré un tel succès, qu’ouvrir des boutiques en propre est devenu une évidence.

Résultat : les T-shirts et autres petites robes vintage griffés We the Free s’offrent un espace de 47 mètres carrés sur la rue Smith à Brooklyn, et un autre de 74 mètres carrés sur l’avenue North Milwaukee à Chicago. Un troisième espace de vente devrait même voir le jour en novembre prochain à Hollywood.

A l’intérieur de ces boutiques, les vêtements, dont les prix s’échelonnent de 68 à 248 dollars, sont suspendus aux murs comme dans une galerie d’art. « Cela ressemble vraiment à de l’art. C’est une façon moderne de faire du shopping », explique Sheila Harrington, en charge du merchandising de Free People.

Rappelons tout de même que les aficionados des collections Urban Outfitters doivent "pour l'instant" (!) faire le voyage aux États-Unis, au Canada ou en Angleterre pour assouvir leur envie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com