×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
25 févr. 2019
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

080 Barcelona Fashion : une édition d’hiver sous le signe du "less is more" encourageante

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
25 févr. 2019

Cette édition devait être celle de l’ouverture à l’international. Marqué par la participation inédite de designers étrangers et par une montée en gamme des propositions, la 23e édition du 080 Barcelona Fashion s'est achevée le 7 février dernier sur un ressenti positif. Sur quatre jours seulement, 27 défilés ont eu lieu au Recinto Modernista de Sant Pau et 30 000 spectateurs ont répondu à l’appel, dans la continuité des événements précédents.


Umit Benan - Automne/hiver 2019 - Collection femme - Barcelone - © PixelFormula


« Mes messages touchent plus de gens qui choisissent de s’affranchir du calendrier officiel », se réjouit le créateur d’origine turque Umit Benan en coulisses de son défilé. Après avoir misé pendant des années sur les Fashion Weeks de Paris et Milan, le créateur de mode masculine a enfin trouvé à Barcelone un format de présentation qui s’adapte à son rythme de design et de production, après deux ans loin des podiums.

Marta Coca, la responsable du 080 Barcelona Fashion et directrice du secteur mode du Consortium du Commerce, de l’Artisanat et de la Mode de Catalogne (CCAM), veut tabler sur une ouverture internationale sélective permettant aux défilés de renforcer leur impact médiatique et de gagner en qualité, en particulier pour l’offre masculine. C’est chose faite, avec les costumes fluides signés Umit Benan ou encore les pièces de laine, soie et cachemire aux influences marines du créateur péruvien d’origine asiatique Esaú Yori. On notera aussi le remarquable travail des couleurs, des motifs et des formes géométriques de la marque sud-africaine unisexe Chulaap. Son créateur, Chu Suwannapha, a tenu à souligner « la beauté de la diversité et de la liberté d’expression » du défilé barcelonais.


Pablo Erroz - Automne/hiver 2019 - Collection femme - Barcelone - © PixelFormula


« 080 avait besoin d’un changement, d’une impulsion, d’une évolution », reconnaît Pablo Erroz, un créateur de Majorque qui en est à sa huitième participation à l’événement. Lors de son dernier défilé, il a présenté sa collection "Up to you", marquée par des silhouettes athlétiques. « Plus l’événement sera renommé et mieux ce sera pour les créateurs. Je pense que faire venir des designers internationaux permet de remettre Barcelone sur le devant de la scène et de retrouver l’esprit d’origine du défilé », a-t-il expliqué, évoquant l’impact positif de ces changements sur la couverture médiatique de l'événement.

Les propositions étrangères bien accueillies par la scène locale

De son côté, le jeune créateur Jaime Álvarez (qui remporte pour la troisième fois consécutive le « Prix Seat 080 du Créateur Émergent » pour sa collection "Road to Goa") partage le point de vue de Pablo Erroz. « Le niveau de 080 s'est élevé de manière significative. C’est notamment le cas de cette édition avec la participation de créateurs étrangers très talentueux », souligne-t-il. Les prix qui lui ont été décernés, assortis d’un chèque de 15 000 euros, ont été fondamentaux pour le développement sa marque. « La reconnaissance personnelle et économique nous a permis de travailler certaines matières, de nous faire aider pour la production, de recruter une agence de communication et de nous faire connaître auprès des multimarques », se réjouit le créateur de Séville.

Il n’est pas le seul à avoir reçu une distinction spéciale lors de cette édition. "The Makers", la première collection féminine de la créatrice Cristina Fernández pour Little Creative Factory, a reçu le Prix National 080 de « meilleure collection du défilé », grâce à une proposition de pièces intemporelles en coton, tweed, mousseline et bâches plastiques. De son côté, la créatrice Lebor Gabala, qui fêtait sa dixième participation au défilé catalan, est repartie avec le prix Modacc pour les marques internationales pour sa collection "Casual Friday", qui mêle influences sport et style urbain avec des matières techniques, de la soie et du cachemire.



Mans Concept - Automne/hiver 2019 - Collection homme - Barcelone - PixelFormalu


Côté affaires, en parallèle des défilés, le salon 080 Fashion Showroom, cogéré par la Generalitat (le conseil régional de Catalogne) et le cluster catalan de la mode Modacc, a conclu sa septième édition avec un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Un résultat équivalent à celui des éditions antérieures et qui s’inscrit dans la continuité de cette déclaration de Marta Coca à FashionNetwork.com quelques jours avant l’événement : « Aujourd’hui, notre objectif n’est pas de maximiser le retour sur investissement, mais d’appliquer une stratégie qualitative. »

Les interactions commerciales entre marques exposantes et acheteurs s’élevaient à 300, et douze accords commerciaux ont été conclus au terme de l’événement. Ces chiffres « pourraient augmenter après le showroom » au cours des prochaines semaines. 70 % des exposants, centrés sur la mode féminine haut de gamme, se sont déclarés « très satisfaits » des contrats conclus et 80 % comptent répéter leur participation. Enfin, le public a ici aussi gagné en diversité avec une trentaine d’acheteurs internationaux venus notamment des États-Unis, de Hong Kong, de Russie, du Royaume-Uni et d’Italie.

La mode représente aujourd'hui 7,5 % du PIB de la Catalogne. Comme le souligne Pep Generó, président du Modacc et directeur créatif de la marque Teoh & Lea, le secteur de la mode catalane a vu son chiffre d’affaires à l’export augmenter de près de 30 % ces cinq dernières années pour atteindre une valeur de 5 milliards d’euros. Un poids économique non négligeable, qui a convaincu le gouvernement catalan de signer un accord de collaboration avec le Modacc dans le but de donner plus de visibilité à la mode catalane à l’étranger. Selon une annonce de la conseillère à l’entrepreneuriat pour la Generalitat, Àngels Chacón, faite le 5 février dernier, les deux entités travaillent sur un plan de dynamisation de la mode basé sur l’internationalisation, la commercialisation et la responsabilité environnementale. La feuille de route, qui sera mise en œuvre dès 2020, prévoit de consolider et de renforcer les exportations de la région.

L’édition estivale de la 080 Barcelona Fashion aura lieu au même endroit du 25 au 28 juin, et le changement progressif de direction opéré par l’événement semble déjà porter ses fruits. Un projet centré sur la qualité, l’internationalisation et l’industrie locale qui choisit d’avancer « lentement mais sûrement » pour pouvoir garantir des résultats positifs à moyen et long terme. Cela pourrait même permettre à Barcelone de gagner en visibilité à l’étranger.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com