1017-Alyx-9SM : Matthew Williams consacré à Paris avec son premier show

De Louis Vuitton à 1017-Alyx-9SM… Sans doute Matthew Williams n’en demandait pas tant pour couronner son tout premier défilé. Le même parterre qui s’était fait remarquer jeudi lors du show de la griffe de luxe parisienne est venu l’applaudir dimanche soir avec, au premier rang, le gratin des rappeurs américains, de Kanye West à Asap Rocky, en passant par Skepta pour n’en citer que quelques-uns. Sans oublier Virgil Abloh, le directeur artistique du menswear de Louis Vuitton et d’Off-White !


1017-Alyx-9SM, printemps-été 2019 - FashionNetwork.com ph DM

Il est vrai que le fondateur de la marque Alyx, rebaptisée 1017-Alyx-9SM à partir de cette collection pour le printemps-été 2019, connaît très bien ce milieu. Après avoir été directeur artistique de Lady Gaga et de Kanye West, en pilotant notamment son studio créatif, Donda, il a également monté un collectif d’artistes et DJ, Been Trill, avec, entre autres, Virgil Abloh, collaborant au passage aussi avec Kim Jones, aujourd’hui DA de Dior Homme (pour lequel Matthew Williams a réalisé une boucle fermoir destinée aux accessoires de Dior Homme pour l’été prochain).

Autant dire qu’en lançant sa propre marque de prêt-à-porter féminin en 2015, auquel s’est ajouté le menswear en 2017, le jeune trentenaire ne débarquait pas en terrain inconnu.

C’est un édifice en chantier qu’il a choisi pour son premier show. Le décor idéal pour présenter ses silhouettes dark de rockeurs maudits un brin futuristes perchées sur des bottines à talon.


1017-Alyx-9SM, printemps-été 2019 - FashionNetwork.com ph DM

On retrouve dans cette collection, comme il l’a qualifié lui-même, ce « luxe subverti par les contre-cultures » avec des pantalons de motard, en cuir ou en vinyle noir portés torse nu, ou des costumes en total looks blancs avec la tête enserrée dans une capuche, tandis qu’un pantalon en lézard est assorti à un t-shirt tie and dye. La passion pour les détails et le travail bien fait transparaît dans tous les vêtements.

Des coupe-vent en tissus techniques sont construits pour recouvrir et abriter un éventuel sac à dos, façonnant un profil bossu. De même, les sneakers ou chaussures de marche sont couvertes par des surchaussures en caoutchouc à crampons réalisées par l’italien Vibram. Des pans de denim pendent à la taille d’un jeans ou font office de pagnes, tandis que partout sont présents les célèbres fermoirs de sécurité de Matthew Williams permettant de boucler de longues ceintures à trous métalliques.

Le créateur, qui a ouvert ces jours-ci un pop-up à Paris (jusqu’au 27 juin), rue Bréguet, dans le XIème arrondissement, a profité de son show pour dévoiler également une kyrielle de nouvelles collaborations : avec Nike, Mackintosh et le tisseur italien Majocchi.


1017-Alyx-9SM, printemps-été 2019 - FashionNetwork.com ph DM

Parti de Chicago à 2 ans, le designer a grandi en Californie, avant de déménager à New York, où il a fondé son label. Avec le succès, poussé par la grande attention qu’il porte aux produits, il s’est installé l’an dernier en Italie, à Ferrare, avec sa femme et sa fille Alyx, où il a installé son studio pour se rapprocher de ses producteurs et fournisseurs. Il revendique une centaine de points de vente dans le monde, comme The Broken Arm à Paris ou encore Dover Street Market.

C’est en béquilles (il s’est cassé les jambes en jouant au football) que Matthew Williams est venu saluer son public à la fin du show, plébiscité pour sa mode contemporaine et recherchée, qui a propulsé sa marque en trois ans comme l’une des plus cool du moment.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER