×
5 024
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 sept. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

14 ans minimum pour l'agresseur de la styliste française Nicole Farhi

Par
AFP
Publié le
23 sept. 2009

LONDRES, 23 sept 2009 (AFP) - L'agresseur de la styliste française Nicole Farhi, en 2008 à Londres, a été condamné mercredi 23 septembre à la prison à vie, avec une peine de sûreté de 14 ans, par un tribunal londonien.

Nicole Farhi
Nicole Farhi - Photo : Leon Neal/AFP

Daniel Mykoo, 29 ans, a été reconnu coupable de 84 vols, dont une série de vols avec violences sur des femmes seules dans des quartiers riches de Londres.

Son frère Matthew, 27 ans, a également été condamné à la prison à vie, mais avec une peine de sûreté de neuf ans, pour complicité dans neuf agressions similaires, qui ne comprennent pas celle de Mme Farhi.

Les deux frères, qui cherchaient à avoir de l'argent pour se procurer le crack dont ils étaient dépendants, avaient pour habitude d'étrangler leurs victimes afin de leur dérober bijoux et autres objets de valeur.

Ils faisaient preuve d'une "violence terrifiante et soudaine", a estimé le juge du tribunal de Wood Green, dans le nord de Londres. "Votre mode opératoire était vicieux, bestial et sans pitié. Que vous ayez été sous l'emprise du crack ne représente aucune excuse", a-t-il ajouté à la lecture de son jugement.

Nicole Farhi avait été agressée en avril 2008 devant son domicile, menacée d'un couteau et étranglée jusqu'à l'évanouissement. Deux hommes lui avaient subtilisé bijoux et argent avant d'être mis en fuite par le mari de Nicole Farhi, le metteur en scène David Hare.

La styliste d'origine turque est installée en Angleterre depuis les années 1970.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.