×
6 862
Fashion Jobs
GROUPE IKKS
Responsable Achats Prêt-À-Porter Enfant - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · ANNECY
PAGE PERSONNEL
Commercial Plv Merchandising H/F
CDI · ÉPINAY-SUR-SEINE
PAGE PERSONNEL
Responsable E-Commerce H/F
CDI · AIX-EN-PROVENCE
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · ALFORTVILLE
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · FONTENAY-SOUS-BOIS
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · CRÉTEIL
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · MAISONS-ALFORT
CCLD RECRUTEMENT
Attaché(e) Commercial(e) H/F
CDI · ÉLANCOURT
MONOPRIX
Chef de Produit Junior Table et Cuisine F/H
CDI · CLICHY
SAN MARINA
Brand Content Manager
CDI · GÉMENOS
COURIR
Responsable Ressources Humaines Opérationnel - F/H
CDI · PARIS
GOUTAL PARIS
CRM Manager
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Sales Area Manager Junior
CDI · PARIS
FURSAC
Chef de Produit - CDI H/F
CDI · PARIS
FURSAC
Directeur.Rice Regional.e - CDI H/F
CDI · PARIS
A LA SOURCE...
Gestionnaire Supply-Chain et Achats (H/F)
CDI · ANNECY
RMS
Directeur Commercial - H/F - Mode Femme Premium - Paris
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Technicien.ne Support H/F
CDI · PARIS
SPARTOO.COM
Acheteur(Euse) Chaussures Marques Internationales H/F
CDI · GRENOBLE
SPARTOO.COM
Chef(fe) de Produit Chaussures Marques Propres
CDI · GRENOBLE
LES ATELIERS TAMALET
Chef de Produit
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 déc. 2005
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

5e Fima : "féerie" dans les dunes du Niger pour l'humanitaire et la jeunesse

Par
AFP
Publié le
4 déc. 2005

NIAMEY, 4 déc (AFP) - Le 5e Festival international de la mode africaine (Fima) a pris fin vendredi soir après quatre jours de manifestations "féeriques", selon participants et organisateurs, ayant placé sous les projecteurs la lutte contre la malnutrition et les jeunes stylistes du continent.


Un modèle de Cafrine Bijoux défile le 1er décembre à Niamey au 5e Festival de la mode africaine
Photo : Seyllou

Le festival, organisé depuis 1998 à l'initiative du styliste nigérien Alphadi, s'est déroulé dans un décor à ciel ouvert planté entre les dunes près du village de Karey Gorou (16 km au sud de Niamey), non loin duquel coule le fleuve Niger.

"Nous avons rencontré beaucoup de problèmes, notamment de finances, mais Dieu merci, le festival a été une réussite! Il a été un festival de la jeunesse, de ceux qui aiment la beauté, la créativité, et qui a donné tout son coeur à la cause de la mère et de l'enfant", a déclaré à l'AFP Alphadi, de son vrai nom Seidnaly Sidahmed.

Selon lui, l'Etat nigérien a contribué à hauteur de 100 millions de FCFA (près de 153.000 euros) au budget global du 5e Fima, d'un montant prévisionnel de 980 millions de FCFA (moins de 1,5 million d'euros) qui, a-t-il dit, était seulement "en train de se boucler" au lendemain du festival.

L'édition 2005 était dédiée à la lutte contre la crise alimentaire et la malnutrition de l'enfant dans le pays, frappé l'été dernier par une famine qui, selon plusieurs ONG, a surtout affecté les enfants et les femmes.

Pour cette cause, l'Ivoirienne Aïcha Koné et la Congolaise Pierrette Adams, entre autres artistes, ont donné à l'ouverture du festival, le 29 novembre, un concert dans le cadre d'une opération appelée "La faim justifie les moyens".

Les organisateurs ont promis de verser les recettes de cette opération à plusieurs associations, dont Action contre la faim (ACF), pour leur travail contre la malnutrition dans le pays.

Les festivaliers, estimés par des journalistes entre 3.500 et 4.000 par soirée, ont pu assister à des défilés de plus de vingt grands créateurs, dont le Burkinabè Pathé'O, la Sénégalaise Collé Sow Ardo, la Malienne Dikourou Traoré plus connue sous le nom de Dou Couture, le Marocain Karim Tassi et la Française Catherine Pradeau.

Sous les feux des spots et l'immense ciel étoilé de Karey Gorou, quelque 150 mannequins ont ainsi présenté jeudi des modèles de boubous, tuniques, djellabas, chemises, shorts, jupes et robes parmi des centaines de tenues larges, moulantes, aériennes, sexy, ethniques ou urbaines, unies ou chatoyantes, en pagne tissé, "wax", cuir, lin ou laine, entre autres matières.

Ce fut un spectacle "magique" pour le Nigérien Hamani, et "féerique" pour beaucoup d'autres spectateurs interrogés par l'AFP.

Outre les grands créateurs, le festival a également donné à voir des oeuvres de dix jeunes stylistes africains, en lice pour un concours intitulé "L'Afrique est à la mode" et organisé par le Fima et l'Association française d'action artistique (Afaa).

Le Camerounais Guy-François Angana dit Anggy Haïf, qui a présenté des modèles faits notamment de calebasses, vanneries et lianes, a remporté le grand prix de la compétition, le Fil d'or (5.000 euros et trois mois de stage chez un grand couturier).

Le Nigérian Joseph Adebayo Adegbe dit Modela Couture, qui a montré des oeuvres mêlant cuir, raphia, tissu et plumes, a enlevé le Fil d'argent (2e prix, 3.000 euros et un mois de stage chez un grand couturier), tandis que le Fil de bronze (3e prix, 2.000 euros) est allé au Rwandais Bill Ruterana dont les créations sont fabriquées avec des fibres et des objets de récupération.

La prochaine édition du Fima aura lieu en novembre 2007 au Niger sur un site qui sera déterminé à l'issue d'un concours, a indiqué à l'AFP Alphadi.

Par Coumba SYLLA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.