×
Publicités
Par
AFP
Publié le
3 déc. 2005
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

5e Fima : le Camerounais Anggy Haïf, meilleur jeune styliste africain

Par
AFP
Publié le
3 déc. 2005

NIAMEY, 3 déc 2005 (AFP) - Le Camerounais Anggy Haïf, qui était en lice avec neuf autres jeunes stylistes du continent pour le concours "L'Afrique est à la mode" organisé par le Festival international de la mode africaine (Fima), a remporté le grand prix de la compétition, a annoncé le jury vendredi soir à Niamey.


Le Rwandais Bill Ruterana (g), le Nigerian Joseph Adebayo Adegbea et le Camerounais Anggy Haif (c) ont reçu des prix à l'issue de la Fima, le 2 décembre - Photo : Seyllou

Ce concours, co-organisé par l'Association française d'action artistique (Afaa), était réservé aux "jeunes stylistes africains vivant sur le continent et désireux de développer leur carrière de manière professionnelle", d'après les initiateurs.

Anggy Haïf - Guy-François Angana de son vrai nom - a montré des créations faites notamment de calebasses, de vanneries et de lianes. Il a enlevé le premier prix dénommé Fil d'or, doté de 5.000 euros pour la production d'une collection ainsi que de trois mois de stage chez un grand couturier, a révélé le président du jury, le Nigérien Ibrahim Loutou.

Le deuxième prix - le Fil d'argent - doté de 3.000 euros pour la production d'une collection et d'un mois de stage chez un grand couturier, a été décerné au Nigérian Joseph Adebayo Adegbe dit Modela Couture. Celui-ci a présenté des oeuvres mêlant cuir, raphia, tissu et plumes, et résultant notamment en une robe-balai ou une robe-paon.

Le troisième prix, le Fil de bronze, d'un montant de 2.000 euros pour la production d'une collection, a été attribué au Rwandais Bill Ruterana, 24 ans, dont les modèles ont été fabriqués avec des fibres de différentes couleurs et des éléments de récupération comme les couvercles de boissons.

Chacun des trois lauréats a également reçu un "Cheichs d'or", trophée attribué par le Fima.

Le jury, composé de sept membres dont le styliste d'origine malienne Xuly Bët, a par ailleurs décerné une mention spéciale à l'Ougandais Samson Ssenkeba dit Xenson, créateur de modèles alliant tissu traditionnel et longues tiges d'arbre.

Le lauréat du grand prix s'est déclaré "ému" par sa distinction, qu'il a dédiée "à la jeunesse africaine et à tous les créateurs venus (à Niamey) pour ce concours +L'Afrique est à la mode+".

"Nous trois qui avons eu la chance (d'être lauréats des prix), nous allons aussi travailler pour ceux qui n'ont pas été sélectionnés et ceux qui n'ont pas obtenu de distinction. Nous allons nous organiser pour bâtir quelque chose de solide, pour que nos aînés soient fiers de nous, et que la relève de la mode africaine soit assurée", a déclaré Anggy Haïf.

Les autres participants au concours étaient la Mozambicaine Sandra Cardoso Muendane dite Asha, le Sénégalais Cheikha, la Burkinabè Martine Somé, l'Ethiopien Mohammed Osman dit Ras Africa Design, le Zimbabwéen Colin Ratisai et le Nigérien Ousmane Sambo dit Sambo Style.

Les dix jeunes stylistes ont été sélectionnés sur 85 candidats ayant postulé pour le concours, a expliqué le styliste nigérien Alphadi, président-fondateur du Fima.

Le Fima en était cette année à sa 5e édition, qui s'était ouverte le 29 novembre et s'est achevée vendredi soir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.