×
5 001
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
26 mai 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

7e Festival de la mode africaine du 25 octobre au 1er novembre à Niamey

Par
AFP
Publié le
26 mai 2009


FIMA
PARIS, 26 mai 2009 (AFP) - La 7e édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA) se tiendra du 25 octobre au 1er novembre à Niamey et mettra l'accent sur la dimension économique de la mode, ont indiqué ses organisateurs mardi 26 mai lors d'une conférence de presse à Paris.

Il faut "permettre à la mode africaine, comme la musique africaine, de se frayer un chemin sur le marché international", a déclaré le ministre nigérien de la Culture Oumarou Hadary.

La 7e édition "est placée sous le signe de la créativité des cultures comme facteur de développement", a-t-il ajouté. Le président-fondateur du Fima, le styliste nigérien Alphadi, a déclaré que cette édition serait "économique". "Nous nous battons pour que la mode puisse créer des emplois", a-t-il souligné. La première pierre de l'Ecole supérieure de la mode et des arts de Niamey doit être posée durant le Fima, s'est-il réjoui.

Outre l'habituel défilé de créateurs de mode africains et internationaux, la 7e édition du festival accueillera pour la première fois un salon de la haute couture et du prêt-à-porter africain. Destiné à faciliter les rencontres entre acheteurs et vendeurs, il devrait permettre "des échanges objectifs et surtout équitables", ont expliqué les organisateurs.

Le concours "L'Afrique est à la mode" permettra de distinguer les meilleurs jeunes stylistes du continent, parmi dix candidats. Un concours de mannequins figure aussi au programme du Fima, qui se tient tous les deux ans.

La Mozambicaine Sandra Muendane Cardoso avait été désignée meilleur jeune styliste africain lors de l'édition 2007. L'ambassadeur du Niger à Paris Amadou Seydou, ses homologues du Mali, du Burkina Faso et du Togo, le styliste Xuly Bët, et le musicien Manu Dibango ont assisté mardi à la présentation de la 7e édition du Fima. Une minute de silence a été observée à la mémoire de l'ancien ministre nigérien de la Culture Ibrahim Loutou récemment décédé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.