×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
12 déc. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A contre-courant, Tag Heuer investit en Chine

Par
Reuters
Publié le
12 déc. 2016

Le renouveau de Tag Heuer est loin d'être terminé, selon son PDG, qui ajoute qu'il existe encore un potentiel de croissance en Chine ainsi que sur d'autres marchés.

Jean-Claude Biver, le PDG de Tag Heuer


La principale marque de montres du groupe LVMH a ainsi vu ses ventes croître de plus de 10 % en 2016, contre une chute de plus de 10 % il y a tout juste deux ans, selon les déclarations de Jean-Claude Biver.

Cette reprise est due notamment au lancement de nouveaux modèles dans une fourchette de prix allant de 1 000 à 2 000 dollars, qui constitue son cœur de marché, ainsi que d'une montre connectée, l'an dernier, au prix de 1 500 dollars.

L'industrie de l'horlogerie suisse traverse actuellement une crise, après plus de deux ans de baisse des ventes. Depuis le début de l'année, les exportations de montres suisses ont ainsi chuté de 11 %.

Tout d'abord affecté en Chine par la politique de lutte contre les cadeaux faits aux fonctionnaires, le secteur a ensuite souffert du ralentissement de plusieurs marchés, à la suite notamment des attaques terroristes de 2015 et 2016  à travers l'Europe.

« Pour nous, la Chine est un pays où nous n'étions historiquement pas très présents, aussi il s'agit d'une énorme opportunité », selon Jean-Claude Biver, qui a déjà à son crédit la renaissance des marques Swatch et Hublot, avant de rejoindre le groupe de Bernard Arnault en 2014.

Jean-Claude Biver a ajouté que cette année, Tag Heuer est devenu le sponsor officiel de l'Agence spatiale chinoise, de l'équipe de Chine de football, ainsi que de Manchester United et de la Premier League, qui sont aussi très populaires en Chine.

« Nous investissons massivement en Chine alors que les autres réduisent leurs investissements », a-t-il par ailleurs précisé. La marque a ainsi ouvert environ 60 points de vente en Chine cette année, dont des boutiques et des corners au sein de grands magasins ainsi que chez des commerçants multimarques, et prévoit de conserver le même rythme de développement l'an prochain.

« C'est ce qui alimentera notre croissance en 2017 », selon Jean-Claude Biver.

Concernant l'année à venir, le PDG a déclaré qu'il souhaitait rester prudent, étant donné le manque de visibilité au niveau international, tout en prévoyant une croissance à un chiffre pour la marque.

Alors que de nombreux concurrents comme Richemont réduisent leurs effectifs, Jean-Claude Biver a précisé que Tag Heuer a recruté une centaine de personnes cette année.

La marque a vendu 50 000 montres connectées en 2016 et prévoit 150 000 ventes l'an prochain grâce à l'augmentation des capacités de production.

Jean-Claude Biver a aussi déclaré qu'Hublot, la marque sœur de Tag Heuer au sein du groupe LVMH, avec un prix moyen de 18 000 euros, est l'une des rares marques suisses encore en croissance en 2016.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.