×
7 311
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

A la Fashion Week de New York, il est question d'inclusion, de Brooklyn et, bien sûr, de Tom Ford

Publié le
today 4 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fashion Week de New York s’ouvre officiellement ce vendredi avec une saison réduite, et une nouvelle moisson de jeunes espoirs. Mais le débutant le plus important et le plus suivi sera Tom Ford, le créateur superstar qui assurera sa première saison en tant que président de l’instance dirigeante de la mode américaine.
 

Tommy Hilfiger - Automne-Hiver 2019 - Prêt-à-porter féminin - Paris - © PixelFormula


Depuis son arrivée à la présidence du Conseil des créateurs de mode américains (Council of Fashion Designers of America – CFDA) au mois de juin, en remplacement de Diane von Fürstenberg, ses moindres gestes ont suscité davantage d’attention que tous les jeunes talents naissants. Le Texan stakhanoviste n’a pas chômé.

Tom Ford a immédiatement réduit la saison officielle de deux jours, pour passer à cinq (très longues) journées, fixant la clôture au mercredi soir 11 septembre, bien que le lancement soit prévu le soir du vendredi 6 septembre avec trois défilés au programme.

Il a également remanié le comité de l’organisation de façon radicale, après que de nombreux membres du CFDA lui aient signalé que celui-ci « manquait de diversité ». Ce mardi, Tom Ford a annoncé l’arrivée de Virgil Abloh, de Maria Cornejo, de Kerby Jean-Raymond et de Carly Cushnie, engageant clairement une démarche pour rendre la structure plus inclusive. Cependant Ford a fait un choix avunculaire en ce qui concerne le nouveau trésorier, le célèbre Stan Herman, qui ne dévoile pas sa date de naissance sur Wikipedia, fut l’initiateur du "7th on Sixth", et précéda Diane von Fürstenberg à la présidence du CFDA.


Pyer Moss - Automne-Hiver 2018 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula


Avec ses engagements chez Gucci et Saint Laurent, de même que sa propre marque éponyme lancée en 2005, Tom Ford a organisé des défilés dans les quatre grandes capitales de la mode. Au contraire des trois autres villes, qui investissent des quartiers éloignés, les défilés new-yorkais ont historiquement lieu principalement dans le voisinage de Manhattan.

Mais pas ce mois de septembre : une demi-douzaine de grands noms ou de nouvelles stars ultra hot vont traverser l’East River pour présenter leurs défilés. Et notamment Tory Burch, qui a prévu un événement dimanche matin au Brooklyn Museum, ainsi que Pyer Moss, Brandon Maxwell, et d’après la rumeur, Michael Kors. À l’occasion de ce qui sera la soirée la plus suivie de la saison, Rihanna présentera sa collection Savage x Fenty mardi soir dans le quartier le plus peuplé de New York, tandis que DKNY fêtera le trentième anniversaire de la marque le 9 septembre à Dumbo, Brooklyn.

Mais le prix de l'adresse la plus reculée revient incontestablement à Tommy Hilfiger, qui présentera sa deuxième collection conçue en collaboration avec l’actrice ultra torride Zendaya, véritable phénomène, là-haut à Harlem. Perpétuant la tradition maison consistant à investir les scènes musicales les plus mythiques, Tommy et Zendaya orchestreront ce nouvel épisode de la campagne See Now Buy Now menée par Hilfiger à l’Apollo Theather.

Pour attirer la presse et les acheteurs étrangers, le CFDA a négocié des tarifs préférentiels pour les rédacteurs qui feront le déplacement dans deux hôtels de la chaîne Standard, celui de la Highline et celui de l’East Village, ainsi que deux hôtels Edition, à Times Square et Madison Avenue. Le CFDA a prévu une aide modique pour faciliter le transport des visiteurs dans un New York réputé pour ses embouteillages : un crédit de 200 dollars à utiliser auprès de Lyft pendant le séjour. Et l’équipe de Tom Ford a activement encouragé les plus grandes marques américaines à offrir l’aller-retour à New York aux principaux cadres internationaux de la mode.


Tory Burch - Automne - Hiver 2019 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula


 Mais il y a un point sur lequel Tom Ford n’a pas encore pu engager de réformes : l’agenda new-yorkais reste légendairement ingérable. Le site officiel du CFDA annonçait lundi 72 défilés et présentations. Cependant, la liste "Défilés" de la New York Fahion Week gérée par la méga agence IMG, avec des podiums aux Spring Studios sur Varick Street, à Manhattan, comprend quelques 100 défilés et présentations. Ces listes se recoupent souvent, mais pas toujours. On peut tout de même estimer grossièrement qu’il y aurait environ 145 défilés prévus à New York … ce qui en ferait la plus grosse saison au monde.

Techniquement, les premiers mannequins défileront à 9h00 mercredi matin pour la marche Peacebird de TMall China Cool. Mais dans la pratique, les premiers défilés majeurs sont prévus vendredi soir avec Rag & Bone (non listé par le CFDA) et Jeremy Scott. Cela étant dit, pour les rédacteurs et acheteurs étrangers, le clou de cette soirée d’ouverture sera sûrement le dîner d’accueil organisé par Tom Ford dans un restaurant de Noho, pour leur présenter les jeunes créateurs américains.

Chose particulièrement étrange, la liste "Défilés" de la New York Fashion Week ne comprend même pas celui de Tom Ford lundi soir. Hum! Aucune autre grande saison de mode – que ce soit Londres, Milan ou Paris – ne possède ainsi deux calendriers concurrents. Plus ça change

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com