×
Par
AFP
Publié le
11 sept. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A la Fashion week de New York, une femme légère et libre

Par
AFP
Publié le
11 sept. 2012

Caroline Herrera printemps-été 2013- Pixelformula

NEW YORK, 10 sept 2012 (AFP) - Silhouettes fluides, taille haute et pantalons souples, la femme du printemps-été 2013 présentée lundi à la Fashion Week de New York sera une femme légère et libre, mais structurée.

"J'ai été principalement inspirée par la lumière, le mouvement, la fluidité charmeuse", a expliqué l'un des grands noms de la création new-yorkaise, Carolina Herrera, à l'AFP après son défilé, racontant sa "nouvelle silhouette", avec plus de longueurs, une taille rehaussée et aussi parfois des shorts.

Ouvrant une journée très riche en défilés --Belstaff, Ohne Titel, Donna Karan, 3.1 Philip Lim, LaQuan Smith, Reem Acra, ou encore Marimekko ont présenté leurs créations lundi--, Carolina Herrera, d'origine vénézuélienne, avait commencé en douceur entre jupes longues et robes de mousseline de soie, ornée de légers volants dans le dos, ou d'une coupe assymétrique.

Les tailles sont soulignées de fines ceintures, de longues vestes ceinturées jouent avec des mini-jupes de soie sauvage ou une longue robe en dentelle, ailleurs un col souple et drapé s'ouvre sur le décolleté d'une robe de crêpe ivoire. Les couleurs sont douces et claires, mais cèdent parfois la place à des imprimés légers ou de beaux orangés.

Les superpositions de transparences s'imposent et, comme chez le créateur belge Olivier Theyksens pour Theyksens' Theory, le soir, les ceintures s'ornent de brillants et les jupes rétrécissent.

Jaillies des profondeurs d'une antre obscure, au coeur de la grande poste de New York, les femmes Theyksens abordent elles aussi le printemps avec souplesse, dans des couleurs sombres et pénétrantes --bleu et noir-- rappelant le fond des océans.

Atmosphère très "Hampton" chez Tommy Hilfiger

La petite robe noire se veut cintrée à la taille et près du corps, jusqu'aux genoux, les manches, bouffantes et transparentes, respirent, et l'épaule tombe doucement, arrondie. Les pantalons ou shorts de la ligne, taille haute, prennent aussi le large, accompagnés d'un perfecto de cuir, de vestes "oversize" ou de type Bombers, sur un t-shirt fluide.

"Dans cette collection, je voulais quelque chose de plus projeté, d'un peu plus distant, moins placé dans notre petite réalité", a expliqué à l'AFP Olivier Theyksens, expliquant une ligne animée d'une "énergie propre à la jeunesse", avec "un aspect cool et authentique".

Martin Cooper, le designer de la marque anglaise Belstaff, s'était lui inspiré des "vieilles malles de voyage et du romantisme qu'elles évoquent" pour sa première collection à la Fashion Week. Il a réinterprété les archives de la maison, avec des cotons, soies, lins et cuirs perforés ultra fins, où les rayures et les détails de cuir construisaient des silhouettes structurées et fluides, dans les tons de blanc, coquille d'oeil, latte et brun.

Rad Hourani, le créateur montréalais connu pour ses silhouettes unisexe, où hommes et femmes portent indifféremment vestes à trois dimensions, tuniques, pantalons et talons, avait lui étonné dimanche soir avec une ligne prêt-à-porter graphique, angulaire, aux couleurs inédites, rose, rouge bourgogne noir, puis gris argent.

Chez Tommy Hilfiger, le public était invité à un "voyage américain" pour sa collection femmes, largement déclinée en rayures rouge, bleu et blanc dans un atmosphère très "Hampton" et voile, avec maison de plage et planches pour le défilé.

Autre nouvelle venue lundi, la vénérable maison finlandaise Marimekko, renommée depuis plus d'un demi-siècle pour ses créations textiles et imprimés colorés.

Lundi soir, les fashionistas attendaient, fébriles, le "show" de Marc Jacobs, avant que ne se produisent mardi de nombreux autres talents de la mode, vue de New York avec Tory Burch, J Crew, Vera Wang, Victoria by Victoria Beckham, Rodarte, Suzanne Rae et Narciso Rodriguez.Par Prune PERRROMAT et Brigitte DUSSEAU

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.