×
5 741
Fashion Jobs
Publié le
1 juil. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A la rentrée, les Ateliers Gaîté vont densifier l’offre commerciale du quartier Montparnasse

Publié le
1 juil. 2022

Pôle commercial vétuste du quartier Montparnasse, le centre Gaîté a fermé ses portes en 2017 pour opérer sa mue. En septembre, il présentera son nouveau visage, plus ouvert sur la ville et abritant des enseignes lifestyle (déco, jardinage, loisirs, food…), sur une surface doublée de 28.800 mètres carrés. Son propriétaire Unibail-Rodamco-Westfield entend en faire une vitrine des "nouveaux modes de consommation urbains".


Jeu de fenêtres et de 'boîtes' sur la façade du centre reconstruit - MVRDV


Replaçons d’abord le centre dans son environnement: celui d’un îlot urbain très bétonné d’1,5 hectare, sorti de terre dans les années 60-70 en même temps qu’un vertigineux hôtel (occupé par Pullman), voisinant la gare Montparnasse, elle-même rénovée ces dernières années. 'Les Ateliers Gaîté' s’inscrivent dans un projet mixte de restructuration, puisque l’hôtel et la bibliothèque municipale ont aussi été repensés, des logements sociaux ont été intégrés, de même qu’une crèche ou encore un immeuble de bureaux.

"L’objectif était de reconstruire sur l’existant en rompant avec une architecture de dalle, en rendant le site traversant et lisible quant à ses multiples fonctions. Le centre était trop introverti, il fallait le rendre plus invitant", expose Alexis Dubois, directeur du développement retail d’URW France.


Dix usages différents pour cet îlot du quartier Montparnasse - URW


Côté boutiques, l’accent est mis sur l’expérience client, chaque enseigne étant invitée à proposer des animations, des ateliers DIY ou des services liés à la durée de vie des produits. Ainsi, seront présents la jardinerie Truffaut, Nature & Découvertes, Mr Bricolage, Go Sport, Bo Concept, PoltroneSofa ou encore Darty. On recense assez peu de mode dans ce pôle, qui réunit 60 commerces (et dont 90% des cellules ont trouvé preneur). Seuls Naf Naf, Okaïdi, Courir et Claire’s sont de la partie.

En revanche, la seconde main est bien présente avec l’installation d’une boutique Kiloshop (groupe Eureka Fripes), et d’un magasin proposé par la plateforme vintage CrushOn, née en 2018, et déjà présente au sein des 4Temps à La Défense.


Espaces ouverts et ambiance cosy - URW


Le pôle, qui se décline sur trois étages baignés de lumière naturelle, abrite également le plus grand food hall d’Europe, selon URW (15 restaurants sur 4.000 mètres carrés), mais aussi le second magasin Leclerc à Paris intramuros, et propose au niveau métro une vaste offre de loisirs. S’épanouissent ainsi la salle de fitness John Reed, et le complexe de jeux et d’escape game nommé Time Tripper (sur plus de 1.000 mètres carrés).

"Il ne fallait pas proposer la même offre de boutiques que celle de la gare, ni de la rue de Rennes (axée historiquement sur le prêt-à-porter milieu de gamme, ndlr). Nous souhaitons apporter de la praticité, avec par exemple un cabinet médical, mais surtout des concepts dans lesquels les gens viennent véritablement passer du temps", appuie Sonia Daisay, directrice commerciale adjointe d’URW France.

Repensés par le cabinet d’architecture MVRDV, Les Ateliers Gaîté disposent de six entrées distinctes et affichent un aménagement sobre (béton au sol, plafond dépouillé) mais rehaussé de touches colorées, dont le cuivre, pour se distinguer aux yeux des passants. Les vitrines des magasins sont très ouvertes sur l'allée centrale, "reprenant les codes des grands magasins", expose Mathieu Tisserand, directeur adjoint de Concept Studio, l’agence d’aménagement interne d’URW.


Le pôle longe la rue du Maine - MVRDV


Sur le plan des innovations RSE, le site abrite dans ses murs un espace de tri des déchets, en partenariat avec Tri-O, qui mobilisera deux agents pour optimiser leur futur recyclage, ainsi qu’un circuit de logistique urbaine plus durable, piloté par Urby.

La rénovation de l’îlot Gaîté a mobilisé chez URW une enveloppe d’investissement de 500 millions d’euros. La foncière espère attirer 8 millions de visiteurs annuels, ciblant les riverains, mais aussi les voyageurs de passage et les actifs travaillant dans ce qui constitue le deuxième quartier d’affaires de la capitale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com