×
Par
AFP
Publié le
26 sept. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Milan, fini l'affriolant, place à l'élégance couture pour mieux séduire

Par
AFP
Publié le
26 sept. 2008

MILAN (Italie), 26 sept 2008 (AFP) - Reléguant au placard décolletés profonds et tenues affriolantes, la semaine de la mode milanaise a mis sur un piédestal une femme à l'élégance très couture qui cache plus qu'elle ne montre et préfère séduire en jouant sur les volumes, la légèreté et la couleur.


Salvatore Ferragamo collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Sans non plus tomber dans le romantisme "jeune filles en fleurs" ou l'innocence de poupées trop sages, les femmes de l'été prochain se choisiront des armes de séduction plus élaborées et plus subtiles qu'un basique étalage de chairs.

Aux seins on va préférer le dos et les épaules, sublimées dans nombre de collections : chez Ferragamo, les robes au plastron très sage s'ouvrent subitement à l'arrière jusqu'au bas des reins, ou alors laissent une unique bretelle effleurer la colonne.


Versace collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Les robes de soirée de Donatella Versace braquent aussi les projecteurs sur les dos, tout comme le couturier sarde Antonio Marras qui a dessiné des combinaisons ouvertes à l'arrière ou des vestes largement fendues sur les lombaires.


Versace collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Certes, les maisons qui ont défilé durant la semaine de la mode milanaise (20-27 septembre) ont laissé des seins pointer sous un chemisier de voile et n'ont pas non plus lésiné sur les shorts, mais les coupes étaient le plus souvent recherchées, élégantes et très couture, pour une allure qui ne laissait pas de place à l'effeuillage primaire.


Max Mara collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Chez Max Mara, les maillots de bains une-pièce montent jusqu'au cou et les vestes croisées d'homme portées en robe noient le corps.


Dolce&Gabbana collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Dolce&Gabbana présente des vestes qui se boutonnent haut et font des effets de manche - cercle parfait, triangle pointe vers le bas - des kimonos-pyjamas ne laissent rien dépasser et de petites culottes-barboteuses qui affolent bien peu.


Marni collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Les lignes Marni sont géométriques et éclaboussées de couleurs acides qui déclinent dans des coupes droites losanges, pastilles, rayures verticales et carreaux ; la femme Gucci parade dans de petits costumes ajustés corail ou émeraude, ou alors des robes longues et aériennes, autre tendance qui a marqué la Fashion Week de Milan.


Gucci collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

"J'ai décidé de complètement dévêtir la femme pour la rhabiller de gentillesse et de grâce, qui ne sont pas la marque d'un manque d'autorité", a ainsi déclaré Giorgio Armani pour résumer un défilé de modèles tout en voiles, transparence et légèreté.


Giorgio Armani collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Mêmes effets chez Roberto Cavalli qui fait flotter de grandes robes aux voiles transparents à peine soulignés d'une ligne de paillettes, ou carrément psychédéliques avec des imprimés foulard jaune et vert vif. Ou encore chez Salvatore Ferragamo qui suspend d'impressionnants volutes de tissus à de fines bretelles sanglées.


Roberto Cavalli collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Pour Gianfranco Ferré, le duo de stylistes Tommaso Aquilano et Roberto Rimondi font une première collection très réussie avec le défilé le plus couture de la semaine, maîtrisant impeccablement les matières et les coupes, et réussissant à marier l'esprit d'élégance classique de la griffe avec une touche personnelle étrangement aérienne.


Gianfranco Ferré collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Fendi s'est également plu à articuler une collection articulée autour de la ceinture, très large, qui est venue enserrer des superpositions de tissus extrêmement raffinées.


Fendi collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Miucci Prada a pour sa part expliqué dans la presse avoir voulu "repartir de zéro" et opérer "un retour aux origines de la mode", en présentant une collection dépouillée faite de vêtements froissés directement sur le corps des mannequins grâce à une armature de métal, le tout dans des couleurs très neutres.


Prada collection printemps-été 2009 - Photo : PixelFormula

Par Katia DOLMADJIAN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.