×
6 480
Fashion Jobs
Publicités

A Milan, la mode s'amuse et remet le mi-bas au goût du jour

Par
AFP
Publié le
today 26 févr. 2009
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

MILAN (Italie), 26 fév 2009 (AFP) - Couleurs acides et allures dégagées, un vent d'insouciance et de légèreté a plané jeudi sur les défilés milanais qui ont fait fi de la crise ambiante à coups de fantaisie et de bonne humeur, avouant également un sérieux penchant pour les mi-bas, stars de la journée.


Des mannequins présentent des créations Emporio Armani, le 26 février 2009 à Milan - Photo : AFP

Au deuxième jour des collections de prêt-à-porter femme pour l'hiver prochain, Emporio Armani a fait défiler des silhouettes comme toujours impeccables et empreintes d'une nonchalance chic, dans une collection toute en jupe et en robe qui braque les projecteurs sur les jambes.

Les mi-bas sont partout: majoritairement noirs, parfois gris, ils s'enfilent sur des collants voile. Les talons, obligatoires pour éviter l'effet écolière anglaise, donnent une allure décontractée mais aussi pleine d'élégance.

Encore plus inattendu, ce même bas se réduit jusqu'à devenir une petite chaussette qui s'arrête à mi-mollet. Mais avec un détail très fashionista: de délicats dessins en strass viennent couvrir le dessus du pied.

Effet mode ou pas, le mi-bas a été également vu jeudi au défilé Kristina Ti, porté sur des collants opaque, résille ou à même la peau, ou encore dans la collection Blugirl sous une jupe à mi-cuisse.

Chez Missoni, les filles, plus hippies que jamais, détestent le froid et ne jurent que par la maille, apportant la preuve que l'on peut s'emmitoufler avec classe.

Sur un caleçon réchauffé par une tunique s'enfile un long cardigan aux revers démesurés, lui-même recouvert d'un gros gilet en bouclette sur lequel se pose une écharpe démesurée, doublée d'un châle qui caresse les cheveux. Le tout tricoté dans des matières moelleuses et des couleurs douces.

Angela Missoni se permet quelques intrusions de tweed ou d'or, comme ce petit short en lamé ou ces précieux fils qui viennent briller entre les mailles.

Du côté de Frankie Morello, la mariée était en rose, resplendissante dans une robe structurée par de larges bandes de tissu fuschia et violet venant se resserrer sur le bustier.

Pour la cérémonie de mariage, les invitées ont décidé de prendre des libertés avec les coupes classiques, mais sans jamais tomber dans le loufoque: une tombée de tissu moiré s'enroule en cornet sur le sein d'un fourreau, un chemisier de soie champagne s'orne d'épaulettes qui rebiquent, un plastron se transforme en escalier de tissu.

Les perles? Difficile de faire sans pour un mariage aussi chic, alors pourquoi ne pas faire dévaler des dizaines de rangs nacrés sur la poitrine, ou s'en faire un lourd plastron attaché autour du cou, et même plus subtilement coudre quelques grosses perles sur des mi-gants qui ne couvrent que la première phalange.

Les poignets s'ornent eux d'encombrants bracelets-collerettes tandis que les pieds se glissent dans de vertigineux escarpins aux talons formés des lettres F et M pour Frankie Morello, marque jeune et dynamique signée Maurizio Modica et Pierfrancesco Gigliotti.

Chez Enrico Coveri, les couleurs explosent et le turquoise vient se mêler à l'anis, le rose bonbon au violet, dans des doudounes au col de fourrure et aux jupes de dentelle retenues par une ceinture plume.

Le tout porté avec des collants résille, un concurrent sérieux pour le mi-bas. Touche rigolote de la journée, le bonnet aux oreilles de chat plébiscité dans la collection Kristina Ti.

Vendredi, au troisième jour des collections milanaises, ce sera notamment au tour de Giorgio Armani, Gianfranco Ferré, Alberta Ferretti, Jil Sander, Burberry et D&G.

Par Katia DOLMADJIAN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.