×
Publicités
Publié le
2 mars 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Paris, Dawei dévoile une collection concrète et désirable

Publié le
2 mars 2022

Alors que la frénésie a repris de plus belle en cette Semaine de la mode parisienne avec la course d’un défilé à l’autre, certains créateurs ont préféré organiser des présentations plus intimes et personnelles, accompagnées de vidéo digitales. Pour sa part, compte tenu de la situation incertaine liée au Covid-19, Dawei Sun n’a pu revenir sur la capitale qu’il y a quinze jours, de nombreux vols ayant été annulés en provenance de la Chine, où était dans son atelier de Pékin pour suivre la production de sa collection.
 

Dawei, automne/hiver 2022/23 - DR


Le designer, qui se partage entre les deux pays, nous reçoit son studio parisien situé dans le très chic quartier Saint-Honoré. Pour l’automne-hiver 2022/23, il a imaginé une collection d’une trentaine de looks assez sobres misant sur des pièces fortes aux coupes recherchées, dans des matières chaudes et confortables provenant d'Italie et du Japon. "J’avais besoin d’une pause de réflexion, un moment de calme et de silence, pour faire ressortir les sentiments enfouis au fond de nous et comprendre ce que désirent vraiment les consommatrices aujourd'hui", explique-t-il.
 
Ces deux ans de pandémie ont amené le designer chinois, parisien d’adoption, à repenser son approche et son processus de création. "Avant l’esthétique primait sur tout. Aujourd’hui, je réfléchis beaucoup plus à l’aspect fonctionnel et durable. Je crée des vêtements pour qu’ils soient portés et qui durent dans le temps, je suis revenu à mes idéaux de jeunesse. Désormais, je porte mes prototypes quelques mois pour comprendre s'ils fonctionnent. Cela peut être par exemple un fil, qui peluche, et que du coup je supprime, même si mélangé à un autre il rendait la pièce plus belle. Un vêtement création ne dure souvent qu’une saison", note-t-il.

Dans cette logique, le styliste a réduit la taille de ses collections de 15-20% et restructuré son offre avec davantage de pièces pouvant s’agencer entre elles et des références pouvant être reprises d’une saison sur l’autre, déclinées dans d’autres matières ou couleurs. Tous les modèles sont mûrement pensés et développés, que ce soit dans la structure, les coupes, les finitions ou le détail inattendu. L’architecture des vêtements, en particulier, est travaillée afin de les rendre versatiles, en offrant deux à trois manières différentes de les endosser.
 
Ils s’enfilent avec naturel, dégagent un confort inné et offrent tous ce petit twist en plus qui les rend désirables. Ainsi, un manteau en laine kaki feutrée peut se porter aussi en cape en glissant les bras dans les ouvertures aménagées au niveau des aisselles. Des chandails se prolongent en mitaines (pour laisser les dernières phalanges libres de tapoter sur le téléphone). Ils rentrent dans la manche lorsqu’on n’en a pas besoin. Très pratique pour ne pas les perdre.
 

Dawei Sun dans son studio parisien - ph Dominique Muret


Une capuche écharpe se déboutonne sur le haut de la tête et transforme en large col. Une veste, travaillée en chemise, change de volume lorsqu’elle est resserrée à la taille. Sans oublier ce gilet en laine à relief, qui propose un col rond d'un côté et en V de l’autre. Cette saison, Dawei Sun s’amuse notamment à tailler d’amples jupes à pointes dans des plaids carrés, mais aussi à dessiner de grandes capotes en forme de A, qui s’élargissent vers le bas, ainsi que des vestes et robes en velours à motifs tapisserie ou de légers trenchs en tissu froissé mordoré.
 
Le créateur a inauguré cet été son tout premier point de vente. Un espace de 25 mètres carrés au sein des Galeries Lafayette, situé entre Isabel Marant et MM6. Avec ses créations à la fois pratiques et design, proposées à des prix abordables, le succès est au rendez-vous, avec souvent des ruptures de stocks pour ses pièces à manches et ses mailles. Après cette période difficile, la marque, principalement vendue en Europe via une quinzaine de clients multimarques, et en Asie, a redéfini sa distribution, en renforçant sa présence sur le marché chinois avec là aussi une quinzaine de revendeurs. Elle vient aussi d’ouvrir quatre portes dans l’enseigne américaine Neiman Marcus et a prévu de lancer l’e-commerce en 2022.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com