×
5 340
Fashion Jobs
Publié le
17 janv. 2023
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Paris, la virée nocturne d’Egonlab et d’Etudes Studio

Publié le
17 janv. 2023

La Fashion Week masculine de Paris a démarré mardi en mode sombre avec des défilés à l’atmosphère un brin crépusculaire, dominés par une palette obscure, comme si la crise ambiante avait déteint sur les collections. Egonlab et Etudes Studio, en particulier, ont plongé leurs invités dans une virée en ville au fin fond de la nuit.


Egonlab, automne-hiver 2023/24 - © ImaxTree

 
Coups de tonnerre, orage qui gronde au lointain, lumière qui tremblote dans les réverbères d’une rue sombre...Le décor est planté pour accueillir le show d’Egonlab, avec son cortège de personnages hétéroclites et fantasques, sortis de leur univers onirique pour atterrir dans le monde réel. En fait, une faune nocturne très underground, sous influence punk. Comme en témoignent les nombreuses pièces en cuir, les colliers épines métalliques, quelques pull-overs mités à gros trous et ce tartan à carreaux rouges, qui ponctue la collection en sur-jupe, en écharpe, dans une veste matelassée ou bordant un manteau.
 
Pour le reste, les looks décontractés, superposant en vrac chemise à fleurs, chandail ou blouson denim et veste polaire bariolée sur une paire de jeans brunis par l’usure, s’alternent avec des tenues plus chic à base de costumes en tweed, réinventés en mode sexy, avec des silhouettes féminines en caraco et robes-combinaison en satin fluide, ou  encore avec des mises franchement strong, comme celles de ces mannequins bottés en bermuda ou pantalon de cuir enveloppés dans une fourrure maxi ou un veste extra large rose shocking.

Les costumes, en particulier, sont retravaillés dans de nouvelles proportions, avec des épaules à pointes et des manches gigots, tandis que les revers des manteaux sont tricotés en bandes colorées, se prolongeant jusqu’aux pieds comme une longue écharpe. La collection pour l’automne-hiver 2023/24 imaginée par Kévin Nompeix et Florentin Glémarec offre aussi d'autres pièces désirables comme cette mini-doudoune bleu pétrole, ce blouson en velours au col et bord tricot à motifs de losanges. Ou cet incroyable manteau entièrement composé de guirlandes.
 
Parmi les autres trouvailles, qui ne manqueront pas de faire le bonheur des fans de mode, ce mini-kilt plissé en forme de chemise retournée, avec ses manches qui pendent dans le dos, à superposer sur un pantalon. Ou encore ce porte-jarretelle en denim à enfiler également sur une paire de jeans. Sans oublier les ceintures à la très reconnaissable boucle dorée à double G de Gucci, fruit d’une collaboration avec la maison de luxe italienne.
  
"Nous avons conçu cette collection comme "le pendant du pays des merveilles dans le monde réel, où chacun puise dans ses rêves ou cauchemars pour construire sa personnalité dans la vraie vie", explique le duo en backstage. "On a retravaillé tout le tailoring avec un côté très grunge et punk. C’est un vestiaire qui se féminise, mais on reste genderless", soulignent les deux stylistes, qui sont désormais distribués auprès d’une cinquantaine de revendeurs et viennent de lancer leur site marchand.

Etudes, automne-hiver 2023/24 - © ImaxTree

 
Du côté de chez Etudes Studio, le décor est tout aussi inquiétant. Un vieux parking en béton abandonné, juste éclairé par les faisceaux de quelques projecteurs. Le défilé s’ouvre par la chanson mélancolique entonnée en live par l’artiste compositeur Koudlam, qui descend lentement les rampes en costume, chapeau et lunettes noires.
 
Les premiers mannequins apparaissent dans des total looks, des bottes en caoutchouc à la casquette, les vêtements, comme usés et déteints, déclinés dans la même teinte. Vieux rose, beige, gris, noirs, bleu-vert. La collection propose aussi bien des tenues décontractées (sweaters, denim délavé, survêtement) que des tenues plus formelles (costumes, manteau camel). Le show se termine par un clin d’œil avec ces graffitis blancs brodés sur un large chandail noir ou sur un costume en drap de laine.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com