×
6 804
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Directeur Commercial Developpement Produits B2B
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Visuel Merchandising H/F
CDI · STRASBOURG
CITY ONE
Office Manager Bilingue Anglais H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Toulouse
CDI · TOULOUSE
BLEU LIBELLULE
Chef.fe de Projet Digital F/H
CDI · MONTPELLIER
METHODEWEB
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Acheteur(se) Fournitures PAP & Accessoires
CDI · PARIS
JULES
Buyer Sustainable
CDI · ROUBAIX
WINNING SEARCH
Responsable Wholesale France - Nooz Optics
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile H/F
CDI · PARIS
HAYS FRANCE
Contrôleur de Gestion Anglais Courant H/F
CDI · NANTERRE
MICHAEL PAGE
Responsable Ressources Humaines France H/F
CDI · SAINT-MICHEL-DE-FRONSAC
KIABI
CO-Leader (Directeur Adjoint de Magasin) Geispolsheim (H/F)
CDI · GIVORS
PVH CORP.
Responsable Stock (M/F/X) - Tommy Hilfiger - la Vallée Village - CDI
CDI · SERRIS
PVH CORP.
Key Accounts Controlling Manager (M/F/X)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Senior Account Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger & Calvin Klein - CDI 35h
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Directeur Comptabilite H/F
CDI · PARIS
PVH CORP.
Payroll Manager Pvh (Calvin Klein & Tommy Hilfiger) CDI (M/F/X)
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Production Content
CDI · SIGNES
MODELOR
Responsable Régional H/F
CDI · PARIS
RMS
Responsable de Secteur Centre - H/F - Cosmétique Végétale, Angers
CDI · ANGERS
AXENTIA
Commercial Terrain H/F
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
10 janv. 2022
Temps de lecture
6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Paris, les collections de près d'un millier de labels sont à découvrir en janvier

Publié le
10 janv. 2022

A l'instar du salon italien Pitti Uomo qui, malgré les contraintes, se tient à compter de ce mardi a Florence, ou de l'édition de Première VIsion New York qui ouvrira ses portes ce 18 janvier, le calendrier business mode de Paris est chahuté mais pas annihilé par la vague Omicron de la pandémie de Covid-19. La capitale française restera même du 18 au 24 janvier l'épicentre mondial de la mode homme. En effet, malgré les annulations récentes de plusieurs évènements, ce sont les nouveautés de près d'un millier de marques qui sont à découvrir dans la capitale.


Paris veut attirer les visiteurs pour sa Fashion Week et ses salons de janvier - Shutterstock


Bien sûr, il ne s'agira pas d'une session classique mais le retour aux affaires en physique est notamment validé par le calendrier officiel de la Fashion Week tenu par la Fédération de la haute couture et de la mode (FHCM) qui annonce 17 défilés et 29 présentations. La vitrine mondiale est alléchante, avec un notamment double défilé attendu de Louis Vuitton qui devrait rendre un hommage appuyé au regretté Virgil Abloh.

Parallèlement, le Who's Next, qui occupe deux halls du parc des expositions de la Porte de Versailles du 21 au 24 janvier, reste l'un des pôles d'attractivité phares de la capitale. Fort d'une dernière édition dynamique en septembre, le salon, qui pour ce début d'année a développé une thématique sur le jeu, confirme sa place prédominante pour les acteurs de la mode française et européenne.

"De nombreuses marques se sont organisées pour être présentes et proposer leurs nouveautés aux multimarques. Les acheteurs ont eux besoin de nouveautés. Nous sommes là pour cela, avance Frédéric Maus, le directeur général de WSN Développement qui organise le salon. Nous avons pu maintenir un salon chaque saison depuis le début de la période Covid-19. Et il n'y a pas de sujets de jauges pour les salons. Nous savons ce qu'il faut mettre en place et comment réagir pour assurer la sécurité des visiteurs et des exposants".


Le salon Who's Next proposera notamment des conférences sur le sujet du métavers DR DRSelon le dirigeant, les préinscriptions sont quasiment au niveau de l'édition de septembre (-1%). Un visitorat qui sera au trois quarts français, permettant à l'évènement DRSelon le dirigeant, les préinscriptions sont quasiment au niveau de l'édition de septembre (-1%). Un visitorat qui sera au trois quarts français, permettant à l'évènement - DR
Selon le dirigeant, les préinscriptions sont quasiment au niveau de l'édition de septembre (-1%). Un visitorat qui sera au trois quarts français, permettant à l'évènement


Selon le dirigeant, les préinscriptions sont quasiment au niveau de l'édition de septembre (-1%). Un visitorat qui sera au trois quarts français, permettant à l'évènement de se maintenir là ou des acteurs positionnés sur l'attractivité internationale ont dû renoncer ces dernières semaines.

"Ce qui par le passé pouvait être vu comme une faiblesse du salon, à savoir d'avoir une majorité de marques et de visiteurs français et européens, est aujourd'hui un atout. Les visiteurs européens regardent les mesures pour s'organiser, mais des Italiens et Espagnols seront présents et depuis quelques jours les conditions de voyage avec la Grande-Bretagne s'améliorent."

Pour cette édition, l'équipe de WSN Développement renforce sa proposition. Avec ses univers historiques du prêt-à-porter féminin et de l'accessoire mais aussi Impact, l'espace dévolu aux marques durables, Traffic, dédié des solutions et services pour les acteurs de la mode, ou encore la présence de cosmétiques (Villa Beauté), de lingerie (Exposed) et de bijoux (Bijhorca), le rendez-vous couvre une large variété de segments de marché.

En prime, le Who's Next va de nouveau présenter les jeunes pousses présentes sur la plateforme de financement participatif UIule ainsi que des marques de sport outdoor qui viennent se mêler à l'offre urbaine du salon dans la zone 360° Ride. "Dans chaque univers, nous aurons une expérience à vivre autour du jeu, souligne le directeur général. On ne fera bien sûr pas les soirées, mais nous voulons conserver l'esprit de partage et de rencontre qui est l'âme du salon". Au final, le salon revendique 800 noms d'exposants pour cette édition et maintient une série de conférences.


Le salon View va accueillir 36 marques dans l'enceinte de l'école Duperré - DR


En parallèle du rendez-vous de la Porte de Versailles, les détaillants de mode pourront découvrir une diversité d'offre dans Paris en ce mois de janvier.

Les showrooms de marques seront bien présents. "Après les annulations des derniers jours d'autres salons, nous rappelons les acheteurs de toute la France pour leur dire qu'il y a toujours de belles choses à voir à Paris, explique Hervé Huchet, qui organise la première édition du salon View, au sein de l'école Duperré, à proximité de la place de la République. "Comme nous avons beaucoup de marques françaises et des agents de marques étrangères, nous n'avons pas de désistements et nous allons présenter les collections de 36 marques, avec notamment la première collection d'Aigle dessinée par l'équipe d'Etudes Studio mais aussi Ron Dorff ou Avnier, la marque cofondée par Orelsan."

A quelques pas de là se trouvent disséminés dans le Marais et autour de la place de la République de nombreux showrooms dont ceux de Robert Dodd (K-Way, CP Company, Paul & Shark, Sebago, Superga...), The Clothette (Minimum, Norse Project, Rains, Knowledge Cotton Apparel, Salomon Sportstyle...), FiveOFive (Pyrenex, Edwin, Ordinary fits, Howlin, Gramicci, Universal Works...) ou encore Talk Studio (Daily Paper, Arte Atnwerp, Komono, Vision Streetwear...). De quoi constituer un tour d'horizon riche pour les visiteurs.

Une complémentarité d'offre sur laquelle mise aussi le Tranoï. Le salon accueille une trentaine de designers internationaux du 21 au 23 janvier au Palais de Tokyo, épicentre de la Fashion Week masculine entouré de nombres de showrooms de marques de luxe. Du genderless (8IGB, De Pino, Patchouli...), au streetwear pointu (Gunther, Mansour Martin, Isnurh... ) en passant par un new tailoring (Kyle Ho London, Steven Pasara, Duarte...), Tranoï apporte une touche créative pointue et internationale.

"Cette rentrée est de nouveau un challenge, mais nous savons organiser le salon avec ces contraintes à présent, explique Boris Provost, le directeur général du Tranoï. Les marques du grand international avaient annulé leur venue fin novembre. Mais pour les Européens, les professionnels qui veulent travailler vont venir. C'est possible de voyager et nous levons auprès des acheteurs les inquiétudes, notamment sur les questions de pass vaccinal ou le fait que les musées et restaurants soient ouverts. Ensuite, pour ceux qui ne peuvent pas venir, nous avons renforcé notre dispositif en recrutant des agents en Corée du Sud, au Japon et à Taïwan, afin de préparer des rendez-vous en live streaming entre les marques et des prospects en Asie. Nous mettons tout en œuvre pour proposer le plus de mises en relation possibles. La présence des défilés quotidiens dans le Palais de Tokyo est aussi un argument important."

Dans le même lieu se tiendra en effet le showroom Sphère de la FHCM mais aussi une série de présentations et de défilés, comme par exemple la première apparition parisienne de la récente gagnante du prix de l'Andam Bianca Saunders ou le show de Paco Rabane le dimanche à 16h30.

Paris ne sera sans doute pas une fête durant ce mois de janvier, les soirées et grands évènements restant complexes à mettre sur pied, mais la capitale française présente à coup sûr un agenda et une variété d'offres de marques suffisants pour dynamiser l'activité du secteur.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com