×
5 885
Fashion Jobs
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Recruitment Officer, Luxury Retail
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes - Vélizy 2 H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
Publicités
Publié le
27 sept. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Paris, plein feu sur la jeune création avec Victoria/Tomas, Botter et Mame Kurogouchi

Publié le
27 sept. 2022

Une bouffée d’air frais a envahi les podiums de la Fashion Week parisienne, mardi, avec des collections riches et inventives conçues par de jeunes marques, qui ont gagné en visibilité ces dernières années. Toujours bien présentes, malgré deux années difficiles marquées par la pandémie, Victoria/Tomas, Botter et Mame Kurogouchi continuent de se développer et de se renouveler consolidant leur place sur un marché de la mode de plus en plus encombré.


Les rayures et franges emblématiques du label parisien - Victoria/Tomas


Une étape symbolique a notamment été franchie par Victoria Feldman et Tomas Berzins, qui ont célébré mardi les dix ans de leur maison Victoria/Tomas. Les deux designers, elle d’origine russe et lui provenant de Lettonie, se sont rencontrés sur les bancs de l’Ecole Esmod de Paris, et depuis ne se sont plus quittés, lançant leur marque en septembre 2012. C’est cette histoire d’amour qu’ils ont voulu raconter, mardi, à travers une collection énergique et très sexy pour le printemps-été 2023.

Le défilé s’ouvre avec Victoria dans une virginale minirobe blanche en nylon froissé, juchée sur les bottines à lacets emblématiques de la marque, avec son bébé de six mois dans les bras. "Cette ouverture avec moi tout en blanc et notre fils nous a semblé un beau symbole pour montrer le début de quelque chose de nouveau. Nous voulions partager avec le public une vraie histoire, sincère et authentique", nous confie la styliste dans les coulisses, en rappelant que la marque est distribuée auprès de plus de 50 boutiques multimarques et depuis deux saisons via un showroom en Chine.

Cette "décennie d’amour", tel que s’intitule la collection, est symbolisée par le cœur, que l’on retrouve partout, en motif, logo, badge, broderie. Des cœurs en tissu sont appliqués par strates concentriques sur les poches de chemises et vestes sahariennes. Ils sont esquissés par le biais d’anneaux métalliques appliqués sur tee-shirts et sweaters, mais aussi sur les pantalons façon genouillères ou incrustés à l’emplacement des seins sur minirobe et top bustier.

La plupart des pièces sont réversibles. Ne manque guère à cette collection anniversaire les jupes à franges et les chemises en coton à rayures, qui sont cette saison raccourcies sur le devant et laissées longues et flottantes dans le dos. Le ventre se dénude facilement avec des sweatshirts et chemises coupées cropped. Le dressing se fait particulièrement sensuel avec des treillis résille noirs transparents, des bodys en dentelles et des dessous qui s’affichent sans complexe sous la veste, fruit d’une collaboration avec la nouvelle ligne de corseterie haut de gamme Chantelle X.


Une collection très aquatique pour la marque - Botter


C'est une autre histoire d'amour qui se raconte en ce même jour sur les podiums parisiens. Celle de Lisi Herrebrugh et Rushemy Botter. Fraîchement vainqueurs du prix de l’Andam, les deux designers, qui ont quitté la direction créative de Nina Ricci en début d'année, se recentrent sur leur marque Botter et sur le menswear, affichant plus que jamais leur engagement pour sauver les océans et préserver le récif corallien. Ainsi, les mannequins plongent leurs mains dans de surprenantes moufles-aquarium en latex remplies d’eau, chaussés de sneakers s’enfonçant dans de larges semelles en caoutchouc coloré, tandis que les sacs ont des formes de glaçon ou de bouées de plongée.
 
Avec cette collection pour le printemps-été 2023, le duo néerlandais, dont les origines se partagent entre l’île de Curaçao et l’île de Saint-Domingue, repart du costume, pièce forte de sa garde-robe, qu’il retravaille en profondeur pour la moderniser avec ce twist, qui le rend cool et désirable. Les coupes sont nettes, tout en conservant aux volumes confort et fluidité. Les costumes sont déclinés dans de classiques teintes grises ou motifs à micro-cheks jusqu’au turquoise caraïbéen, couleur signature de la marque. Tout se joue dans le détail et la construction. Les vestes, notamment, sont revisitées avec subtilité, privées de manches, ou raccourcies et évasées, rehaussées aussi dans le dos.

Le devant se dédouble, un pan se détachant parfois pour retomber sur la poitrine comme un pétale. Des fentes sur les épaules permettent d’ôter les manches de la veste en les rejetant en arrière, un peu à la manière dont certains surfeurs portent leur combinaison en sortant de l’eau. Pour accentuer ce look de plongeur, la veste s’enfile dans le pantalon, portée avec son double - une deuxième veste ton sur ton - façon twin-set. Elle se déboutonne aussi en son centre et s’ouvre en prenant la forme d’un cœur. Dans le même esprit, le cardigan et la robe tricot s’endossent comme un bustier moulant, les manches rabattues en arrière venant se nouer autour du cou en écharpe.
 

Les tressages savants de la maison japonaise - Mame Kurogouchi


Dans une délicate collection aux teintes menthe et chocolat, Mame Kurogouchi met en avant comme toujours les savoir-faire japonais. La styliste Maiko Kurogouchi s’est inspirée cette saison d’une technique ancestrale de tressage de paniers en bambou. Elle reprend les savantes rosaces et volutes dans des tops et robes tressées à partir de lacets de chaussures ou dans des tuniques en macramé décorées de perles de bambou à enfiler sur un justaucorps en maille. Mais aussi dans des hauts tressés de rubans.
 
Le jeu du tressage est repris dans des tricots élaborés, avec des points en relief, qui créent des effets texturés. La garde-robe propose aussi des robes impalpables en soie, finement plissées tel un origami. D'autres, à la profonde encolure, se superposent à un tricot moulant dans le même ton ou laissent voir un soutien-gorge chic. Chaussées de Zori, les traditionnelles sandales japonaises, les mannequins se déplacent avec grâce les lèvres peintes en vert menthe, assorties à certains de leurs complets minimalistes, tels ces pantalon, robe, veste et manteau très graphiques de la même teinte fraîche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com