×
5 352
Fashion Jobs
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
23 juin 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Paris, un Givenchy street et Bianca Saunders avant-gardiste

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
23 juin 2022

Par un mercredi torride à Paris, Givenchy s'est abandonné à sa logomanie débridée, tandis que l'étoile montante Bianca Saunders a ouvert la journée avec une collection avant-gardiste imprégnée de tailoring urbain et sculptural.
 
 

Givenchy: la surenchère des logos



Givenchy s'est aventuré dans la logomanie la plus extrême, mais pourquoi pas, dans la mesure où cela a permis à Matthew Williams de présenter sa proposition la plus percutante à ce jour pour la maison parisienne.


Givenchy - Spring-Summer2023 - Menswear - Paris - © PixelFormula


 
Ce dernier semble avoir été recruté pour imaginer la collection dévoilée ce mercredi à Paris, c'est-à-dire pour actualiser les codes de la maison. Pour être exact, des codes largement établis par Riccardo Tisci, et non par les six autres successeurs d'Hubert de Givenchy.
 
Il faut dire que Matthew Williams s'est vu confier les rênes de la vénérable maison juste avant la pandémie. Son talent pour exploiter le style avant-gardiste et urbain qui a fait la réputation de sa propre maison — 1017 ALYX 9SM — a donc été entravé par la crise.


Givenchy - Spring-Summer2023 - Menswear - Paris - © PixelFormula


 
Mais le designer américain a visiblement pu exprimer toute sa créativité pour préparer ce défilé. Les mannequins déambulaient au milieu d'un bassin de lait écrémé, au centre duquel se trouvait un grand cube immaculé qui leur servait de coulisses. Le show avait lieu dans l'enceinte de l'École militaire, patrouillée par des troupes maussades, en treillis et armées de mitraillettes, qui avaient un air plutôt cocasse. On aurait dit des figurants de Toy Story, qui surveillaient les quelque 800 journalistes, acheteurs et personnalités soigneusement apprêtés qui assistaient à l'événement.
 
Particulièrement occupé en ce moment, Matthew Williams a présenté vendredi dernier une puissante collection pour sa ligne 1017 ALYX 9SM, dans une piscine olympique abandonnée à Milan.


Givenchy - Spring-Summer2023 - Menswear - Paris - © PixelFormula


 
À Paris, l'idée principale du créateur pour Givenchy reposait sur sa passion pour le logo, et ce dès le look d'ouverture — une veste de baseball écrue matelassée, embossée et imprimée du logo Givenchy, des quatre G rectangulaires de la marque et de 1952, l'année de sa fondation. La veste était portée avec des bottes en caoutchouc coupées, idéales pour patauger dans l'étang profond de cinq centimètres. 
 
Après quoi, presque tous les looks comportaient un G ou un Givenchy. Des logos cloutés à l'arrière de sweatshirts à capuche noirs en caractères universitaires, estampillés sur le bord de bonnets en cachemire de moudjahidin, mis en évidence sur des boxers blancs qui dépassaient des jeans, à la manière de Marky Mark, et peints sur des sweat-shirts orange et vert fluo.
 
"J'adore retravailler notre logo. Givenchy dispose d'un logo magnifique qui n'a pas changé depuis 70 ans. J'adore le porter", expliquait le directeur artistique lors d'une interview avec des journalistes après le défilé.
 
L'homme Givenchy selon Matthew Williams : un nomade citadin dynamique et élégant, féru de sports extrêmes, qui porte de superbes pantalons zippés, des parkas techniques et d'incroyables cache-nez en nylon.


Givenchy - Spring-Summer2023 - Menswear - Paris - © PixelFormula


 
"Pour moi, chaque look est ancré dans la réalité. Je peux les imaginer dans la rue. À mon avis, c'est une approche moderne de la mode", a confié le créateur de 36 ans. Après s'être essayé au tailoring et avoir multiplié les références à la couture chez Givenchy, Matthew Williams semble en train de faire ce pour quoi LVMH l'a engagé. 
 
Des rumeurs de mécontentement à son égard circulent dans les parages du groupe français, mais il semblerait que le designer soit sur la bonne voie chez Givenchy. Pour combien de collections encore, seul le temps nous le dira.
 

Bianca Saunders: un tailoring urbain et sculptural


 
Street style sculptural chez Bianca Saunders, une créatrice britannique qui su créer en cinq ans seulement un univers reconnu et une marque florissante.


Bianca Saunders


 
Le grand talent de Saunders consiste à ennoblir des tissus modestes comme le denim et le coton fin par des coupes dignes de la haute couture, pour un résultat à la fois raffiné et très branché.
 
Mise en scène dans un décor dépouillé, avec un fond en maille de nylon, la collection renfermait des coupes très ingénieuses, depuis ces superbes jeans en denim jusqu'à cette série de vestes particulièrement élégantes, garnies de fronces serrées dans la nuque et de cols princiers, avec un dos festonné, et munies à l'avant de poches plaquées curvilignes. Des pièces superbes, tout comme quelques manteaux en coton mercerisé effiloché et une gamme de pyjamas en soie orange sanguine ou cuivre.
 

Bianca Saunders



"Je souhaitais donner vie à une forme de légèreté tout en faisant une proposition forte", expliquait tranquillement Bianca Saunders, tout en saluant ses admirateurs dans les coulisses de son défilé, au centre artistique Comme des Garcons dans le Marais.
 
Depuis le lancement de sa marque en 2017, Bianca Saunders a été nommée "One to Watch" par le British Fashion Council, avant de remporter le Grand Prix de l'Andam en 2021. En bref, Bianca Saunders est la créatrice du moment, grâce à ses idées personnelles et originales. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com