AMI : l'ode à Paris d'Alexandre Mattiussi

Alors qu’on pourrait s’attendre à ce que l’humeur maussade qui règne à Paris à la suite des neuf semaines de manifestations des « gilets jaunes » jette une ombre sur la saison de mode masculine, voilà qu’intervient Alexandre Mattiussi, avec une célébration brillante de toute la beauté et de l’énergie de la capitale.


Voir le défilé
Ami Alexandre Mattiussi - Automne-hiver 2019 - Prêt-à-porter masculin- Paris - © PixelFormula

Le défilé mis en scène avec un panache titanesque au Théâtre National de Chaillot (la salle années 1930 pleine de dorures divisée en quatre podiums par d’énormes rideaux beiges) a atteint son point culminant quand les stores ont été relevés et que les mannequins marchaient sur fond de panorama sur la Tour Eiffel. Sur chaque siège, une enveloppe contenait un très beau dessin du monument le plus iconique de France, la tour semblant se fondre dans un énorme cœur mécanique.

Du cœur, ce défilé en avait à revendre : avec notamment des manteaux volumineux brillamment coupés, parachevés par des proportions couture et réalisés dans une laine bouclée rose ou citron vert, du tissu pied-de-poule et un certain noir magique. Et aussi les pantalons sans pinces d’Alexandre, des bottes de cow-boy chic de Chelsea, d’énormes chemises poétiques turquoise et d’épatants chapeaux de playboy, aussi justes les uns que autres.

C’était le deuxième défilé d’AMI incluant des pièces féminines, que la griffe commence à commercialiser cette saison via ses principaux agents dans le monde. Nous avons surpris deux d’entre eux en train de se frotter littéralement les mains de joie, tant ces vêtements sont promis au succès commercial, à la fois élégants et contemporains. Les meilleurs looks pour filles comprenaient aujourd'hui des pantalons chino évasés à la coupe superbe, comme celui que portait Audrey Marnay, ainsi qu’un charmant manteau masculin deux fois trop grand en cachemire de teinte terreuse, enveloppant de douceur le top qui le portait, et un pardessus vert émeraude à la ligne impeccable.


Voir le défilé
Ami Alexandre Mattiussi - Automne-hiver 2019 - Prêt-à-porter masculin- Paris - © PixelFormula

« Paris ! C’est l’idée de la bourgeoisie, même si de nos jours, c’est toujours un peu un gros mot. Je voulais rendre hommage à une certaine vision de l’éducation : la courtoisie, être bien habillé. Se glisser dans de beaux vêtements. C’est l’idée de retrouver l’appartement parisien des grands-parents pour le week-end et d’enfiler un manteau rose appartenant à votre grand-mère pour aller prendre un thé et des macarons chez Ladurée. Savourer l’instant, sans forcément toujours porter des tenues streetwear et dire des gros mots », gloussait le créateur avec son accent français inimitable.

« Je n’ai pas envie de faire de politique, et ce défilé n’a rien à voir avec ça. Mais je voulais ramener un sens de la beauté à Paris, qui est toujours une ville magnifique. Se concentrer sur les vêtements, mais avec une certaine touche couture pour les hommes », ajoutait-il.

Réussite supplémentaire, le casting de mannequins était impeccable. International, certes, mais la mode d’Alexandre Mattiussi leur donnait à tous cette touche profondément parisienne. Comme s’ils venaient de terminer un cursus en civilisation française à la Sorbonne.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

CosmétiquesDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER