×
6 474
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Coordinateur (Ice)Presse et Relations Publiques
CDI · PARIS
MAISON KITSUNÉ
Coordinateur/Trice Développement Accessoires
CDI · PARIS
ALEXANDRE VAUTHIER
Coordinateur/Coordinatrice de Collection
CDI · PARIS
LA MAISON LEJABY
Chef de Projet Digital Multimarque H/F
CDI · LYON
NEW YORKER
Responsable Régional f/h
CDI · LILLE
RITUALS COSMETICS
Responsable Regional Paris - Mobilité France
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stocks/ Stock Keeper - Dijon - 35h - CDI - f/h
CDI · DIJON
YVES SAINT LAURENT S.A.S.
Saint Laurent c&b And HR Control Analyst
CDI · PARIS
ALEXANDRE VAUTHIER
Responsable Achat Matières Collection
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Stockroom Manager - Flagship Champs Elysées (H/F)
CDI · PARIS
ISABEL MARANT
Coordinateur/Trice Commercial/e
CDI · PARIS
DEPECH'MODE COUTURE
Gestionnaire Production PAP Homme et Accessoires H/F
CDI · PARIS
PROMOD
Technicien d Exploitation H/F
CDI · MARCQ-EN-BARŒUL
TIMBERLAND
Superviseur(se) Stock
CDI · SERRIS
GROUPE PRINTEMPS
Acheteur (Prêt-À-Porter) H/F
CDI · PANTIN
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Communication Internationale H/F H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit Flou - H/F- PAP Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit - H/F- Chaussure et Maroquinerie Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Retail Merchandising Junior - PAP & Accessoires Iconiques - H/F - CDI - Paris
CDI · PARIS
TEDDY SMITH
Responsable E-Commerce
CDI · TOULOUSE
TEDDY SMITH
Area Manager
CDI · PARIS
CCLD
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
15 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Accusations d'espionnage: L'Oréal condamné face aux instituts Guinot

Par
AFP
Publié le
15 juin 2021

© 2021 AFP - L'Oréal, géant français des cosmétiques, a été condamné à verser 370.000 euros au groupe Guinot, un spécialiste des instituts de beauté qui l'accusait d'avoir espionné ses franchisés.


L'Oréal Paris



Le tribunal de commerce de Paris "juge que des éléments du savoir-faire de la société Guinot ont été appropriés par la société L'Oréal", selon un jugement rendu lundi et transmis mardi à l'AFP par Guinot. Le montant fixé par le tribunal est néanmoins bien inférieur aux demandes de Guinot qui exigeait 13,5 millions d'euros de dommages et intérêts car il estime que L'Oréal a considérablement entravé son développement en l'espionnant.

Guinot, qui compte quelques centaines d'instituts de beauté en France, accusait L'Oréal d'avoir envoyé des "enquêteurs" chez ces derniers sans préciser d'où ils venaient. Selon Guinot, qui avait engagé des poursuites en 2017, ces enquêteurs se présentaient comme envoyés en interne par la direction du groupe lui-même, et ont obtenu des détails confidentiels sur l'offre de soins et le savoir-faire des instituts, que ce soit auprès des employés ou des clients.

"En n'informant pas les esthéticiennes concernées et les consommatrices de l'identité du commanditaire de l'enquête, (L'Oréal) a usé de moyen déloyaux pour s'approprier des informations sur un concurrent direct d'une de ses filiales", a jugé le tribunal. Toutefois, il a estimé que cette opération avait eu des conséquences financières bien moins lourdes que ce qu'affirme Guinot. Pour le tribunal, en agissant ainsi, L'Oréal n'a fait que limiter un éventuel développement international, en particulier aux États-Unis.

"En conséquence, le tribunal condamnera L'Oréal à payer en dommages et intérêt à Guinot la somme de 300.000 euros pour perte de chance de se développer à l'international", conclut la décision de justice, y ajoutant 70.000 euros de frais de justice à la charge de L'Oréal.

Interrogé par l'AFP, notamment sur un éventuel appel, ce dernier n'a pas répondu dans l'immédiat.

jdy/pn/orParis, 15 juin 2021 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.