Achats détaxés : la France en tête au niveau européen

La France affiche sur 2018 la plus forte croissance des achats détaxés qu'a connu l'Europe ces cinq dernières années, avec à la fois le plus fort panier moyen du Vieux Continent, mais également la plus forte croissance (+2 %). Et cela en dépit d'une légère baisse en fin d'année due à la mobilisation des gilets jaunes.


La France est la seule destination d'Europe a avoir connu une hausse des achats détaxés (+2 %) - Shutterstock

Le panier moyen des touristes étrangers a atteint 2 148 euros l'an passé en France, en progression, là où l'UE et ses principales destinations touristiques affichent tous une baisse, avec 2 133 euros au Royaume Uni, 1 904 euros en Italie, 1 140 euros en Allemagne et 1 035 euros en Espagne. Pour l'ensemble de l'Union européenne, le niveau moyen était sur l'année de 1 633 euros.

La France se démarque également en étant la seule des principales destinations européennes à afficher une croissance de la détaxe pratiquée par les ressortissants venus des zones clefs que sont la Chine élargie (+2 %), les Etats-Unis (+14 %) et les Pays du Golfe (+5 %). La France connaît comme l'ensemble des autres destinations européennes une chute notable de la détaxe pratiquée par les touristes russes (-15 %).

L'Hexagone n'a uniquement pas profité ces cinq dernières années du renforcement du nombre de touristes chinois pratiquant la détaxe, multiplié par 1,8, et qui pesaient l'an passé 29 % de la détaxe. Global Blue relève ainsi la multiplication par 2,4 % du nombre de touristes américains pratiquant la détaxe et qui représentent désormais 12 % de la détaxe nationale, contre 7 % en 2013. La France bénéficie également d'une hausse de 6 % de la détaxe sur les transactions très haut de gamme (supérieures à 5 000 euros). « Ce qui drive la différenciation de la France, ce sont ses marques de luxe », explique Mathieu Grac, vice-président Intelligence Strategy de Global Blue.

La maroquinerie en tête de pont

Au sein des achats détaxés, quelque 49 % du total de ventes portent sur la seule maroquinerie, avec notamment une progression de 12 % du nombre d'achats détaxés de plus de 5 000 euros, avec un panier moyen de 11 358 euros. La mode et l'habillement pèsent pour leur part 30 % du total des ventes détaxées, au sein desquelles seules les ventes de plus de 5 000 euros affichaient l'an passé une hausse (3 %), pour un panier moyen de 9 575 euros. L'horlogerie et la joaillerie pèsent de leur côté 16 % de la détaxe avec là encore l'ensemble des créneaux de prix en recul, sauf les achats supérieurs à 5 000 euros, qui progressent de 5 %, avec un panier moyen de 17 950 euros.

Un domaine de l'horlogerie et joaillerie que boudent pour l'heure les millennials, particulièrement portés en revanche sur la maroquinerie. Ces acheteurs de 15-34 ans ont dopé l'an passé de 15 % le chiffre d'affaires de leurs achats détaxés. « Ils devraient très rapidement rejoindre leurs aînés en termes de dépenses détaxées », prévient Mathieu Grac, qui pointe le faible écart entre le panier moyen des millennials (1 852 euros) et les 35-44 ans (2 182 euros).

Effet gilets jaunes contre effet Brexit

La mobilisation des gilets jaunes, qui dans ses premières semaines a notamment eu pour cadre les Champs-Elysées et le boulevard Haussmann, n’a pas été sans conséquences, affectant de 15 à 20 % les montants détaxés par les touristes. Impact qui a atteint son pic au quatrième week-end de mobilisation avec des chutes de 97 % et 72 % des achats détaxés le samedi et le dimanche. « L’incertitude est le pire élément pour les agences de voyage », rappelle Yan Mortreux, directeur France de Global Blue, pointant que les réservations hôtelières sont en deçà des niveaux habituels jusqu’à mars. « Il faut garder à l’esprit que l’on a connu un pic de réservation suite au clip de Beyoncé et Jay-Z au Louvre, ce qui illustre l’importance des images. »

Le Brexit pourrait quant à lui apporter de bonnes nouvelles. Une fois qu’ils ne seront plus citoyens de l’Union européenne, les Britanniques pourront prétendre à la détaxe de leurs achats sur le territoire français. Ce qui, pour Global Blue, pourrait signifier de 5 à 7 % de ventes détaxées supplémentaires pour l’Hexagone. Des achats dont les montants ne devraient pas être vertigineux du fait du voisinage direct des Britanniques, qui sont chaque année 10 millions à traverser la Manche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

TourismeBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER