×
Publicités
Publié le
25 oct. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas rompt avec Kanye West: une séparation qui pourrait lui coûter 250 millions d'euros

Publié le
25 oct. 2022

La frasque de trop pour Kanye West. Après Balenciaga vendredi, c'est Adidas qui annonce rompre ses relations avec l'Américain. Le groupe allemand écrit ce mardi mettre un terme au partenariat avec le chanteur-entrepreneur, après ses propos considérés comme antisémites sur les réseaux sociaux début octobre.


Kanye West. - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives


"Adidas ne tolère pas l'antisémitisme et tout autre type de discours de haine. Les récents commentaires et actions de Ye sont inacceptables, haineux et dangereux, et ils violent les valeurs de diversité et d'inclusion, de respect mutuel et d'équité de l'entreprise, écrit le groupe allemand dans un communiqué. Après un examen approfondi, l'entreprise a pris la décision de mettre fin immédiatement au partenariat avec Ye, de mettre fin à la production des produits de la marque Yeezy et de cesser tout paiement à Ye et à ses sociétés. Adidas mettra fin à l'activité adidas Yeezy avec effet immédiat."

L'explication est nette... mais le groupe fondé par Adolf Dassler a été mis sous pression ces derniers jours.

Des défenseurs des droits humains avaient dénoncé le silence de l'entreprise allemande face aux commentaires du rappeur, connu désormais officiellement sous le nom de Ye, de plus en plus isolé des entreprises et des marques avec lesquelles il travaillait.

"Votre silence est un danger pour les Juifs", a tweeté à l'intention d'Adidas Jonathan Greenblatt, directeur général de l'Anti-Defamation League, une ONG luttant contre l'antisémitisme. Nous ne pouvons pas laisser l'antisémitisme de Ye se normaliser -- nous devons tous exiger qu'Adidas condamne sa rhétorique raciste en réévaluant leur partenariat."

Nul doute que pour Adidas, qui exploite la marque Yeezy avec un réel succès depuis 2014 et un chiffre d'affaires annuel ayant certaines années dépassé le milliard d'euros, rompre ce partenariat n'était pas chose simple tant la collaboration lui a permis de reprendre pied sur le marché américain, terre de Nike, ces dernières années.

Alors que les tensions étaient vives avec ses partenaires business Gap et Adidas, le chanteur-entrepreneur a depuis le mois de septembre multiplié les sorties mettant mal à l'aise ses collaborateurs, proches et une partie de l'opinion publique. Début octobre, la marque avait dans un premier temps annoncé qu'elle allait réexaminer sa relation avec Kanye West, sans donner de motif.

L'analyse a donc depuis été faite. Et Adidas a décidé d'officialiser la rupture ce mardi. Même si la facture est salée pour le géant du sport.  "Cette décision devrait avoir un impact négatif à court terme pouvant aller jusqu'à 250 millions d'euros sur le bénéfice net de l'entreprise en 2022, compte tenu de la forte saisonnalité du quatrième trimestre", explique le groupe dans son communiqué.

Reste que depuis plusieurs années, l'instabilité de Kanye West apparaît de plus en plus clairement. Le chanteur, qui dit souffrir de troubles bipolaires, avait déjà été interdit de publications sur Instagram pendant 24 heures en mars, sur fond de divorce acrimonieux avec Kim Kardashian. Il avait aussi durant l'été attaqué les dirigeants de Gap mais aussi le PDG d'Adidas, Kasper Rorsted, lors de l'annonce du départ de celui-ci. Il est ensuite apparu avec un t-shirt barré du slogan "White Lives Matter" et a créé la polémique lors de son défilé surprise de sa marque Yeezy à Paris.

Le rappeur-entrepreneur annonçait vouloir déployer sa marque par ses propres moyens avec l'ambition d'ouvrir un réseau de magasins. Ses dernières sorties risquent d'avoir mis un terme, pour lui, à l'aventure Yeezy. Adidas, de son côté, marque son territoire: "Adidas est le seul propriétaire de tous les droits de conception sur les produits existants ainsi que sur les anciennes et nouvelles collaborations dans le cadre du partenariat." Reste à voir comment la société va analyser cet impair conséquent avec les investisseurs lors de la conférence du 9 novembre détaillant les résultats de son troisième trimestre.

Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com