×
Publicités
Publié le
22 oct. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas se préparerait à vendre Reebok

Publié le
22 oct. 2020

Adidas se prépare à vendre sa division Reebok, rapporte l’hebdomadaire économique allemand Manager Magazin jeudi, une cession qui, si elle a lieu, permettra au géant allemand des équipements sportifs de solder définitivement l’échec de son plus gros investissement aux Etats-Unis.


Adidas vendra-t-il Reebok prochainement? - Reebok



Le groupe veut mener à bien cette cession d’ici mars 2021, précise l’article, qui ne nomme pas ses sources. Il ajoute qu’Adidas a déprécié la valeur de Reebok dans ses comptes de près de moitié depuis 2018 pour la ramener à 842 millions d’euros mais n’évoque aucun prix de vente.

Le groupe américain VF Corp (propriétaire entre autres des marques The North Face et Timberland) et le chinois Anta Sports sont considérés comme des repreneurs potentiels intéressés, poursuit le magazine. Adidas s’est refusé à tout commentaire.

La vente de Reebok est un sujet qui agite l'actualité du géant allemand du sport depuis des années. Et des rumeurs de projets de cession, plus ou moins concrets, ont égrainé les années 2010.

A la Bourse de Francfort, l’action du géant allemand des équipements sportifs a amplifié sa hausse en réaction à ces informations et gagnait 2,70% vers 17h30 GMT.

Les investisseurs appellent depuis longtemps déjà Adidas à se séparer de Reebok, faute de résultats tangibles des tentatives de relance de la marque américaine. Kasper Rorsted, PDG d'Adidas arrivé en 2016, avait fait de l'amélioration des ratios de Reebok un objectif, mettant en place une réorganisation, baptisée Muscle Up, en 2017.

Racheté en 2005 pour 3,8 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros au taux de change actuel), Reebok avait réalisé un chiffre d'affaires de 1,747 milliard d'euros en 2019, contre 1,681 milliard en 2018. Mais la marque a vu ses ventes chuter de 44% au deuxième trimestre de cette année à 228 millions d’euros, principalement en raison de son exposition au marché américain, qui était l'an passé le premier marché de Reebok. Une situation qui a conduit Adidas à inscrire dans ses comptes de nouvelles charges de dépréciation.

Avec Reuters

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com