×
6 894
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Adolfo Domínguez propulse Tiziana Domínguez à sa direction créative

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 31 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tiziana Domínguez González prend la tête du design de l’entreprise espagnole. Cette nomination approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration du groupe implique également sa participation au comité de direction ainsi que la création du poste de directrice artistique. Tiziana Domínguez rendra des comptes directement à la PDG du groupe, Adriana Domínguez.


Tiziana Domínguez au centre après le défilé de la collection automne/hiver 2019 à Ourense - Adolfo Domínguez


Même si sa nomination n’a été annoncée officiellement que le mercredi 30 octobre, Tiziana Domínguez s’occupe depuis déjà un an et demi de la réorganisation en interne de toutes les équipes créatives du groupe afin d’unifier les univers des marques. Comme l’explique l’entreprise dans un communiqué, ce processus a requis la mise en œuvre d’un « système de design basé sur le travail d’équipe pour créer des collections homme, femme et accessoires unies par un même concept. »

Titulaire d’un diplôme en design de mode de l’École Parsons de New York et d’un titre en Sciences Économiques du Middlebury College, Tiziana Domínguez a fait ses armes dans l’entreprise familiale et a occupé plusieurs postes dans le département créatif. Elle est notamment à la tête de la ligne U depuis 2014. À partir de maintenant, la styliste dirigera tous les départements créatifs de la marque, dont le design, la communication produit, l’architecture des boutiques et le visual merchandising. Ces missions couvriront tous les départements de la marque : homme, femme et accessoires.

Lorsqu’elle était encore responsable de la réorganisation des équipes, elle a été à l’origine du lancement de deux collections annuelles en édition limitée confectionnées dans des ateliers artisanaux de proximité à Orense La fabrication artisanale et locale est en effet l’une des caractéristiques fortes et historiques d’Adolfo Domínguez. Toujours dans une idée de retour aux racines, Tiziana Domínguez a aussi dirigé la collection automne/hiver 2019 et son défilé de présentation, qui a eu lieu dans le centre historique d’Orense en septembre dernier.

Selon le communiqué officiel publié par la direction de l’entreprise, son travail des derniers mois a été jugé « très positif » par le conseil d’administration. D’après les informations publiées par Adolfo Domínguez, la première collection « Galicia » de sa nouvelle directrice artistique « a généré une belle augmentation des ventes ainsi qu’un retour aux origines » pendant les neuf mois suivant son lancement.


La firme espagnole a choisi de défiler à Ourense pour présenter sa dernière collection - Adolfo Domínguez


En parallèle, Adolfo Domínguez a aussi renforcé sa présence au Mexique avec deux nominations. Jorge Rivero (ex-Pronovias et Textil Lonja) prend le poste de directeur général pour ce marché, tandis que Monika Klein (ex-Donna Karan et Calvin Klein) est la nouvelle gérante commerciale de la marque dans le pays. Ces décisions stratégiques reflètent l’importance de sa filiale mexicaine pour la marque, la plus importante avec 127 boutiques et une croissance de 14,6 % en comparable au premier semestre de l’exercice en cours.

Affaires de famille



Fondée à Trives (province d’Orense) en 1950, Adolfo Domínguez est une marque de mode familiale cotée à la bourse espagnole depuis plus de 20 ans. Après l’inauguration de sa première boutique dans sa ville d’origine en 1976, elle a vécu une période de grâce dans les années 1980, marquées par ses défilés à Paris et Madrid. Les années 1990 ont été celles de l’expansion internationale avec des boutiques sur trois continents. Depuis 2010, Puig est le deuxième actionnaire de l’entreprise après son fondateur avec 14,8 % du capital.

En mai dernier, Adriana Domínguez a été nommée PDG et responsable de la restructuration de l’entreprise fondée par son père. Elle a dû prendre la décision de fermer plus d’une centaine de boutiques et de se séparer de 115 travailleurs sur les 1 325 de l’époque dans le cadre d’un plan social. Depuis, la dirigeante a réussi à retourner la situation et à réduire les pertes chiffrées en millions qu’Adolfo Domínguez subissait depuis 2012, au début de la crise. Au premier semestre 2019, le déficit de la marque s’est contracté de 36 % à 1,8 millions d’euros, tandis que les ventes gagnaient 0,9 % à 52,5 millions d’euros.

Aujourd’hui, cette marque de Galice conserve son caractère familial, mais aussi ses ambitions internationales. Avec 386 points de vente dans 22 pays, les boutiques à l’étranger représentent déjà plus de 52 % du réseau de distribution d’Adolfo Domínguez. De son côté, ce dernier conserve son rôle de président de l’entreprise et ses trois filles prennent le relais. Valeria Domínguez occupe un poste de conseillère-actionnaire qu’elle doit gérer en même temps que Felino, son projet de cabinet de consulting de e-commerce. L’aînée, Adriana Domínguez, assume le poids de la direction de l’entreprise depuis trois ans. Quant à la benjamine, Tiziana Domínguez, elle est maintenant responsable du patrimoine créatif de la famille. Ni plus, ni moins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com