×
Publicités
Publié le
27 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aeffe clôt 2021 en hausse de 20% sans revenir à son niveau prépandémie

Publié le
27 janv. 2022

Fortement pénalisé en 2020 par la pandémie, Aeffe renoue avec la croissance en 2021. Le groupe de mode italien, actif à travers ses marques propres (Alberta Ferretti, Philosophy, Moschino et les souliers Pollini) et des licences (Jeremy Scott, etc.), a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 324,6 millions d’euros, en hausse de 20,6% par rapport à l’année précédente frappée par le Covid-19. Cependant, il ne récupère pas son niveau pré-pandémie, s’inscrivant en recul de 7,6% par rapport à 2019.


La dernière campagne de Moschino, qui pèse 80% des ventes du groupe - ph Steven Meisel



Le groupe a enregistré en 2021 une croissance à deux chiffres sur tous ses marchés, annonce-t-il à l’occasion de la publication de ses résultats préliminaires. L’Italie, son premier débouché pesant 41% sur l’ensemble de ses revenus, s’élève à 132,1 millions d’euros, progressant de 15% "grâce aux excellents résultats des ventes en gros et en ligne". Mais l’entreprise peine à y récupérer son niveau de 2019 (-17,6%). En revanche, ce n’est pas le cas de l’Europe (hors Italie), qui représente près d’un tiers de son chiffre d’affaires. Malgré l’absence des touristes, les ventes se sont envolées de 24,6% par rapport à 2021 (et de 21,5% par rapport à 2019), grâce là encore au canal wholesale, en particulier en Allemagne, Grande-Bretagne et Europe de l’Est.

En Asie, représentant 20,1% du chiffre d’affaires total, à 65,3 millions d’euros, les ventes grimpent de 21,2% par rapport à 2020 et de 23% concernant la seule Grande Chine, mais elles s’inscrivent en recul de 24% par rapport à 2019. Enfin, l’Amérique, constituant encore une petite part du business d’Aeffe (6,7%), voit ses ventes exploser de 41,4% sur 2020 et de 7,2% sur 2019.

La griffe phare Moschino, passée depuis peu sous le contrôle total d'Aeffe, via le rachat de 30% du capital qui lui manquait, confirme son rôle de locomotive. Elle représente désormais 80% du chiffre d’affaires total contre 75% en 2019. L’an dernier, elle a atteint 258,4 millions d’euros, en hausse de 20,1% par rapport à 2020, retrouvant presque son niveau de 2019 (-1,5%).

Concernant la distribution, le wholesale (représentant 73,6% des recettes du groupe) reste le canal de vente prédominant d'Aeffe avec un chiffre d’affaires de 238,8 millions d’euros. L'an dernier, les ventes y ont progressé de 22,4% par rapport à 2020, tandis qu’elles ont baissé de 2% par rapport à 2019.

La distribution retail voit quant à elle sa part diminuer, ne contribuant plus qu’à hauteur de 22,2% des revenus du groupe (contre 27% en 2019) avec une hausse de 13,6% sur un an (-23% sur deux ans), à 72,1 millions d’euros. Au printemps prochain, la maison Moschino, qui vient tout juste de s'implanter à Dubaï, va ouvrir dans le Quadrilatère du luxe à Milan, Via Spiga, son magasin le plus grand avec une surface de 600 mètres carrés.

"Nous sommes satisfaits de notre croissance à deux chiffres en 2021 et de la contribution positive de toutes nos marques, tant dans les réseaux de vente en gros qu’au détail, également tirée par la consolidation de notre présence en ligne", commente dans un communiqué le président exécutif d’Aeffe Massimo Ferretti, en concluant: "À l'échelle mondiale, nous observons des signes encourageants aussi pour les prochains mois, comme en témoigne la significative progression surtout en Europe, aux États-Unis et en Grande Chine, où au cours des six prochains mois, nous développerons un nouveau projet de distribution directe pour Moschino".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com