×
Publicités
Publié le
22 avr. 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aépure lance son enseigne de cosmétique alternative

Publié le
22 avr. 2009

Loin des chaînes standardisées, Aépure prend le pari à Paris de développer un concept de boutique dédié aux parfums, aux produits de soins et de bien-être d’ici et d’ailleurs. La première unité vient d’ouvrir au 35, rue Guénégaud dans le VIe arrodissement.


La vitrine d'Aépure au 35, rue Guénégaud à Paris (VIe)

La nouvelle adresse devrait séduire les consommatrices en quête de nouveautés venues du monde entier (plus de cinquante-deux marques) et de qualité. En effet, Aépure se veut une alternative aux grandes chaînes et le créateur des lieux, François de Grossouvre, se positionne d’emblée comme un découvreur et un développeur « non pas de marques de niche, comme il le dit si bien lui-même, mais de marques à fort potentiel ».

Il faut dire qu’avec quinze années passées dans l’univers des cosmétiques de luxe (Yves Saint Laurent, Sisley) à des postes de management et de développement à l’étranger, l’homme sait de quoi il parle. « Mes nombreux déplacements à l’étranger m’ont fait ressentir une certaine lassitude vis-à-vis du marché, explique François de Grossouvre. Je trouvais celui-ci de plus en plus plat, c’est pourquoi j’ai eu envie de monter mon propre projet loin de la distribution classique.»

Et un an et demi plus tard, le rêve devient réalité. Aépure, dont le design a été imaginé par l’agence Saguez & Partners, a été imaginé comme un magasin magazine.


La Room Cocon

De la vitrine, qui en est la couverture, au mobilier constitué en partie de compressions de papier et d’un meuble bibliothèque, aux trois espaces de la boutique pensés comme des rubriques et jusqu’aux corners éphémères présentés comme des pages shopping, selon une thématique... Tout a été savamment construit. « Nous ne nous voulons pas élitistes ; au contraire, nous voulons faire découvrir toutes ces marques au plus grand nombre », souligne le dirigeant. Pour preuve, les prix vont de 10 euros à 750 euros. Et point important et encore trop rare pour être souligné, il y a même une rampe d’accès pour les handicapés.

Une aubaine pour découvrir les 100 mètres carrés pensés comme un parcours autour de trois « rooms » ou rubriques. La première : Room Cocon ou rubrique soin accueille trente-deux marques de soins naturels et bio, high tech et innovants, rituels de beauté, pour femmes enceintes et bébés et pour les cheveux : Bakel (Italie), This Works (Angleterre), Själ (États-Unis), Snowberry (Nouvelle Zélande), Sachajuan (Suède), Lucia Iraci (Italie)...

Puis, Room Séduction ou la rubrique parfum et bien-être accueille quatorze créateurs de parfums rares (Parfumerie Générale, Lorenzo Villoresi Firenze, Pro Fumum Roma, By Kilian, Juliette Has A Gun, Miller Harris, ...), la gamme pour le linge The Laundress ou encore des créations plus coquines signées Yes For Lov et Neotantric Fragrances.
Enfin, la découverte se termine par la rubrique homme ou Room for Men. Au choix, une dizaine de marques de soins assez inédites comme Baxter of California, Skin Tech, Sharps, Au Bonheur des Hommes, Lifelab, The Art of Shaving and Task Essential.


Francois de Grossouvre, dirigeant et fondateur d'Aépure

Un vrai challenge attend Aépure, mais François de Grossouvre part confiant. « C’est indéniablement un investissement lourd, mais nous avons déjà eu des contacts pour développer le concept à l’étranger ». Avant cela, il a déjà planifié sept autres ouvertures à Paris d’ici à trois ans. En vrai dirigeant, il s’est installé un bureau au sous-sol pour vivre au quotidien la découverte de son enseigne. Celle-ci évoluera d’ailleurs prochainement avec l’arrivée d’ateliers, de rencontres de créateurs. Un site de e-commerce sera même lancé en septembre 2009.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com