×
6 987
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Contrats Fournisseurs H/F
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet CRM
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Business Analyst Operations H/F
CDI · PARIS
HERMES
CDI – Responsable de Zone Junior Asie du Sud – Chapeaux Gants (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – e- Commerce Buyer Rtw (F/H)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - HR Strategic Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · MONT-DE-MARSAN
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · ANGLET
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · PAU
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Idf
CDI · PARIS
CAROLL
E-Shop Manager (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Gestionnaire Marchandise Beauté H/F
CDI · PARIS
UNIQLO
Agent de Sécurité et de Prevention Des Pertes
CDI · LYON
OFFICINE GÉNÉRALE
Responsable de Production
CDI · PARIS
RMS
Responsable de Secteur Bretagne - H/F - Cosmétique Végétale
CDI · RENNES
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Lyon- CDI - 35h- H/F
CDI · LYON
GANT FRANCE
Contrôleur de Gestion - Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
STORE & SUPPLY
Account Manager E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
HERMES
CDI - Prévisionniste Bijouterie Fantaisie (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Junior Chapeaux & Gants Homme (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
17 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Afghanistan: des veuves de guerre reprennent goût à la vie en cousant

Par
AFP
Publié le
17 mars 2021

Désespérée après la mort de son mari, un soldat, dans l'interminable conflit afghan, Roya Naimati a repris courage grâce à l'emploi que lui a fourni l'armée dans une usine de couture d'uniformes militaires.


Des femmes, qui ont perdu leur époux ou des proches dans la guerre avec les talibans, cousent des uniformes militaires dans une usine de Kaboul, le 8 février 2021 en Afghanistan. - AFP/Archives


Cette mère de quatre enfants, âgée de 31 ans, a perdu son époux, noyé en opération. "J'ai d'abord perdu espoir, me demandant comment j'allais nourrir et élever mes enfants", raconte-t-elle à l'AFP. Le ministère de la Défense est alors venu à son aide en lui trouvant un appartement à Kaboul et un emploi dans cette usine de couture de la capitale.

Environ 120 femmes sont employées là. Toutes sont des veuves ou parentes de soldats tués ou invalides. Leur travail consiste à coudre les mêmes uniformes qu'ils portaient. "Je remercie le ministère de la Défense pour cet emploi", apprécie Roya, assise devant sa machine à coudre, sa fille âgée de cinq ans à ses côtés.

Avec son salaire mensuel de 12.000 afghanis (128 euros), elle fait vivre sa famille, assumant le rôle traditionnellement dévolu aux hommes dans une société afghane très patriarcale et conservatrice.

L'Afghanistan est en guerre depuis que les États-Unis, à la tête d'une coalition internationale, ont chassé du pouvoir les talibans fin 2001. Malgré l'ouverture de pourparlers de paix entre le gouvernement et les talibans en septembre à Doha, la violence a augmenté dans tout le pays, coûtant la vie à des milliers de soldats, policiers et civils.


Des femmes cousent des uniformes militaires dans une usine de Kaboul, le 8 février 2021 en Afghanistan. - AFP/Archives



Le nombre exact de membres des forces de sécurité tués depuis le début du conflit n'est pas connu. Mais en 2019, le président Ashraf Ghani avait déclaré que plus de 45.000 d'entre eux avaient péri depuis son élection, cinq ans auparavant.

"Je suis triste quand je couds, car c'est l'uniforme dans lequel mon fils a été tué", avoue Mahbooba Sadid Parwani, 37 ans, une autre employée. "Mais même si mon fils est mort, je suis heureuse que d'autres jeunes se battent contre ces traîtres de talibans", ajoute-t-elle.

Ces femmes fabriquent aussi des uniformes de prisonniers. Samira, qui comme de nombreux Afghans n'utilise qu'un seul nom, est écœurée à l'idée que celui sur lequel elle travaille pourrait être porté par un détenu taliban. "Je ne veux même pas le toucher, mais je n'ai pas le choix, j'ai trois enfants", confie-t-elle.


Kaboul, 17 mars 2021 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Industrie