×
Publicités
Publié le
12 oct. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aigle s'offre une balade sur les toits de Paris pour son premier défilé

Publié le
12 oct. 2022

Pour la première présentation officielle d'Aigle à la Fashion Week de Paris, le label français s'est offert l'une des plus belles vues de la capitale. Le 4 octobre, les jeunes explorateurs urbains de la marque du groupe MF Brands ont déambulé sur les passerelles et autour de la terrasse du cinquième étage du Centre Pompidou.


Aigle SS23 - Aigle


Pour ce rendez-vous, le trio d'Etudes Studio (Aurélien Arbet, Jérémie Egry et José Lamali) qui présentait là sa troisième saison à la direction artistique de la marque, a proposé une approche singulièrement différente de celles de ses défilés Etudes.

"La marque va avoir 170 ans en 2023 et pourtant c’était sa première présentation à la Fashion Week. C’était un rendez-vous historique et nous sommes fiers de faire vivre l’esprit pionnier d’Aigle et contribuer à l’écriture d’un nouveau chapitre .Nous avons fait le choix du format présentation afin d’être sur un temps plus long, plus lent volontairement. Afin de prolonger la thématique de collection nous avons créé trois cycles de déambulation continue sur la terrasse du 5ème étage du Centre Pompidou, expliquent les créatifs. Chez Études le rythme du défilé est court et intense. Ici nous souhaitions évoquer la contemplation, évoluer à l’extérieur dans un milieu urbain. L’Idée du temps suspendu au-dessus de la ville". Une vue magique des toits de Paris. Mais on imagine bien le groupe en pérégrinations urbaines à Séoul, Tokyo ou Shanghai.


Aigle SS23 - Aigle


Pour cette collection, Aigle n'a pas bouleversé son vestiaire. On a retrouvé le travail précis réalisé sur les pièces à manches entamé depuis deux saisons avec beaucoup d'imperméables oversize, descendant mi-cuisse, au mollet ou au genou. Les garçons les portent sur des pantalons treillis ou de shorts coupés court à mi-cuisse et des sweat à capuche ou doudounes sans manche avec des chemises. Certaines propositions en ton sur ton bleu pourraient constituer l'uniforme chic d'une université japonaise. Les filles s'habillent de longues jupes plissées, d'élégants pantalons taille-haute ou d'amples jupes shorts qu'elles combinent avec des parkas courtes, des pulls à col roulé. Les matières naturelles, comme le sergé de coton ou les popelines combinées aux viscoses et tencel, renforcent l'aspect outdoor premium.

Vêtements versatiles... qui seront vendus dans le réseau de magasins Aigle



La marque revendique d'ailleurs avoir 75% de la collection en éco-conçu. Homme et femme portent d'ailleurs les incontournables bottes de la maison, ainsi que sabot en caoutchouc et chaussures de marche.


Aigle SS23 - Aigle


"Marquer le changement d’une marque historique comme Aigle passe par la valorisation des points forts de celle-ci. Nous avons redéfini les iconiques et les codes de cette marque et nous nous attachons à ce que ça se voit. En allant chercher dans l’histoire de celle-ci, nous nous sommes rendu compte qu’elle s’adressait aux urbains, nous même très citadins bien que très attachés à la nature, nous créons des vêtements qui sont ce que nous sommes et représentons, les clients de Aigle ; une personne qui a une vie active en ville et qui pratique des activités extérieures. Nous voulons créer des vêtements versatiles pour la vie de tous les jours", avance le trio originaire de Grenoble. Des vêtements qui seront d'ailleurs proposés dans le réseau de la marque, chez ses revendeurs et sur son site marchand.

Dans cette approche, Aigle signe une collaboration créative avec le Centre Pompidou. La relation entre la marque et le musée est lancée pour deux années et se concrétise dans cette collection printemps-été 2023 par un look, composé d'un imperméable d'une jupe, d'un sweat et d'une casquette reprenant les codes d'un tableau de la collection permanente du musée.


La collaboration entre Aigle et le Centre Pompidou - DR



"L’œuvre intitulée “New York” de Piet Mondrian s'est imposée à nous pour ce qu’elle représente, une œuvre abstraite d’avant-garde qui a permis de faire évoluer le champ de la création. À nos yeux, cette œuvre symbolise parfaitement le Centre Pompidou de par ses couleurs primaires et ses lignes graphiques qui rappellent l’architecture du bâtiment".

Le trio, qui se partage à 50-50 entre les activités d'Etudes et d'Aigle explique avoir, en deux ans, trouvé le bon équilibre pour travailler les collections et l'image des marques mais aussi développer des projets, comme celui tissé avec le Centre Pompidou. Pour l'heure, les créatifs n'ont pas encore acté le format de la prochaine prise de parole de la marque, alors qu'une nouvelle directrice générale vient de prendre ses fonctions.

"Nous imaginons chaque présentation de collection l’une après l’autre.. Nous souhaitions vivre pleinement cette première prise de parole lors d’une Fashion Week Parisienne pour mieux réfléchir à la prochaine", conclut le trio.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com