×
5 352
Fashion Jobs
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
21 juin 2022
Temps de lecture
8 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ailleurs à Milan: Tod’s, Marcelo Burlon, Doucal’s, Woolrich, Villa Eugenie et Moorer

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
21 juin 2022

Milan est devenu un aimant puissant pour les jeunes talents et les millennials européens, et les vêtements présentés lors de la Fashion Week masculine italienne reflètent bien ce nouvel esprit plein d’audace.
 
La Fashion Week homme de Milan était tout simplement la plus brillante et foisonnante d’idées depuis dix ans. Nous avons repéré six marques très différentes qui apportent toutes une touche novatrice et inattendue.
 

Tod’s: une nouvelle sensibilité en camaïeu d’ocres


 
La dernière collection de Walter Chiapponi pour Tod’s semble presque tirée de la terre italienne, avec ses tonalités terracotta, sable et argile.
 
Ce week-end, cette impression était renforcée par une projection vidéo en fond de la présentation de Tod’s, qui montrait une clique de beaux jeunes hommes se promenant dans la région rurale des Apennins, avant de se retrouver dans un gigantesque cylindre couleur rouille.


Tod’s – Collection printemps/été 2023 - Tod's


“C’est n’est pas vraiment une narration, mais plutôt un sentiment d’espoir. Une collection avec une silhouette plus jeune, plus libérée du corps. La vidéo représente l’idée d’un moment personnel vécu ensemble“, explique Walter devant un tableau montrant ses multiples looks.
 
Comme le veut la tradition chez Tod’s, la collection était présentée dans le jardin de la Villa Necchi, une maison de maître moderniste dans le centre de Milan. Les codes emblématiques de la marque y étaient savamment revisités.

Les parkas et les coupe-vents se dotent de doublures en cuir ; une excellente veste en coton bleu pétrole s’inspire d’un vêtement de travail ; les trenchs sont confectionnés en coton enduit, et les perfectos et les parkas sont parcourus de clous en caoutchouc.
 
Sans oublier cette nouvelle interprétation du fameux mocassin Gommino de la maison, intitulée “The Bubble“ : cette version aux lignes plus douces est surmontée d’une boucle T Timeless en métal et dotée de clous contrastants colorés sur la semelle.
 
Les cabas souples et les sacs à dos dans des tissus ethniques ou athlétiques promettent des escapades du week-end improvisées. Le tout dans une ambiance très italienne, avec juste ce qu’il faut de modernisme décontracté dans des vêtements naturellement chics.
 

Marcelo Burlon: dix ans et une nouvelle prestance


 
La mode adore les anniversaires et tout le gotha était réuni samedi soir pour fêter celui de County of Milan, la marque de Marcelo Burlon, qui soufflait ses dix bougies.


Marcelo Burlon – Collection printemps/été 2023 - Marcelo Burlon


À la base, Marcelo est DJ et a toujours préféré organiser ses défilés dans de grands espaces. Dans ce sens, difficile de faire mieux que le Velodromo Vigorelli, une piste de cyclisme géante. Tellement grande qu’on trouve même un stade de football américain en son centre. Pas étonnant que les Beatles, Led Zeppelin et The Clash y aient tous joué.
 
County of Milan reste intimement liée à l’univers des discothèques, avec une touche en plus. Cette collection printemps 2023 multiplie les accents décalés : des costumes inspirés d’un kimono de judo à carreaux déconstruits dans une palette de roses, des sweats à capuche blancs ornés de cages thoraciques colorées, des pulls en laine légère dans des tonalités sorbet, raccourcis pour exposer des ventres plats et musclés, et des costumes trois pièces à motif cachemire avec des vestes à coupe droite.
 
Les critiques n’ont pas toujours été tendres avec Marcelo, accusé d’être un DJ plus qu’un designer. Mais cette collection va probablement obliger certains d’entre eux à réviser leur jugement. Bien construite, témoignant d’une vision nouvelle, elle méritait largement les ovations qui ont accueilli Marcelo Burlon, venu saluer.
 

Doucal’s: luxe et souplesse


 
Doucal’s fait partie des marques du moment et a inauguré samedi un showroom flambant neuf dans l’un des plus beaux édifices de Milan, où les visiteurs peuvent admirer d’excellentes chaussures pour homme.
 
Situé au 5 via Gesù, le showroom est installé au Palazzo Bagatti Valsecchi et ses baies vitrées donnent sur le Four Seasons (l’hôtel le plus prisé de Milan) et sur la maison de la famille Versace.
 
Parmi les modèles les plus luxueux, d’impeccables mocassins en alligator de Louisiane se déclinent dans des nuances de bleu acier et bleu ardoise. Ils sont présentés sous un plafond Renaissance en bois peint, d’un style que l’on ne trouve qu’en Italie.
 
Mais l’une des vraies bonnes idées de Doucal’s consiste à associer des chaussures ultra-classiques avec des éléments inspirés de l’univers du skate-board. Une série de baskets tendance adopte des nuances sobres de moutarde et mastic. Avec leur intérieur souple, elles sont idéales pour pratiquer la planche à roulettes ou se promener, tout simplement.
 
“Et vous pouvez même faire ça“, sourit fièrement Gianni Giannini, le directeur artistique, PDG et fils du fondateur Mario Giannini, tordant la basket de skate en deux, jusqu’à la replier entièrement sur elle-même.
 
La même souplesse se retrouve dans des mocassins et des chaussures en cuir intreccio patiné, et dans des derbies élégantes en daim léger.
 
Doucal’s est une maison familiale basée à Le Marche, la région traditionnelle de la cordonnerie en Italie. Pour cette année, elle vise une croissance à deux chiffres après avoir réalisé un chiffre d’affaires annuel de 20 millions d’euros.
 
“Notre avenir s’annonce radieux“, rayonne Gianni Giannini, vêtu d’un costume Lardini parfaitement coupé, porté avec une paire de mocassins en alligator de Doucal’s.
 

Woolrich : bienvenue en pleine nature


 
Woolrich est une vénérable marque américaine à laquelle des Italiens basés à Bologne ont donné un second souffle. Aujourd’hui, le directeur créatif de sa ligne homme est néerlandais, mais son cœur battra toujours pour les grands espaces, à explorer dans les plus belles matières.


Woolrich – Collection printemps/été 2023 - Woolrich


“L’idée consiste à proposer un produit plus haut de gamme, plus léger et un peu plus original, mais toujours authentique“, résume le directeur artistique Mark van Beek à propos de cette collection printemps 2023.
 
Les matières sont de qualité : les tissus à carreaux sont fabriqués en Toscane et les laines sont ultra-fines, associées à des lins techniques et à des cotons doublés de fines membranes. Le moodboard rassemble des photos du Woolrich Lodge, sur l’île de Zavikon. Elle fait partie d’un archipel dans le Saint-Laurent, l’immense fleuve qui trace une frontière naturelle entre les États-Unis et le Canada à l’est du lac Ontario. L’un des t-shirts représente d’ailleurs les anciens bateaux-navettes avec lesquels on pouvait à l’époque rejoindre le lodge.
 
Cet esprit propre à la frontière est sublimé dans des sweat-shirts légèrement délavés, des pantalons et des tops en jersey. Une série de vestes-chemises matelassées à carreaux se distingue par son côté tendance et pratique. Les différents looks sont chez eux en pleine ville et dans des chemins comme le Pennsylvania Walk, l’une des randonnées emblématiques de l’État d’origine de Woolrich.
 
Avec ses finitions minimalistes, cette collection incarne bien le virage d’une marque iconique qui veut toucher les consommateurs du monde entier tout en gardant ses origines américaines.
 

Villa Eugenie : une ouverture en grande pompe


 
Ce week-end, c’est à la Villa Eugenie que l’on sirotait les cocktails les plus tendance de Milan, à l’occasion de l’ouverture dans la ville italienne des bureaux de cette éminente société de production gérée par Etienne Russo, qui travaille notamment sur les défilés de Dior Homme et Dries Van Noten, excusez du peu.
 
Une foule de designers et de célébrités (Alessandro Dell’Acqua, Giorgio Guidotti et Anna dello Russo) est venue trinquer, verre de vin bio ou cocktail au gin en main.
 
“C’est une année importante pour Villa Eugenie, nous fêtons nos 30 ans. C’est le bon moment pour ouvrir de nouveaux bureaux à Milan. J’ai l’impression qu’il y a une nouvelle vague de créativité ici, qui est vraiment stimulante. Milan bouillonne actuellement“, s’enthousiasme Etienne Russo, un Belge d’origine italienne.
 
Et ces nouveaux locaux sont installés dans un palazzo historique au sud de Milan, savamment rénové pour faire contraster les fresques un rien décadentes et les moulures avec des meubles italiens du milieu du siècle et des œuvres d’art conceptuel.
 
Les chaussures d’Etienne Russo font parfois polémique, mais une chose est sûre : il n’a pas son pareil pour mêler la sophistication haut de gamme avec l’ironie branchouille. Si les événements qu’il produit en Italie sont à la hauteur de ses bureaux à Milan, ses clients devraient être ravis.
 

Luca Larenza



L’Italie sera toujours la patrie de la maille, et l’une des marques à l’imagination la plus fertile dans ce domaine est Luca Larenza.


Luca Larenza – Collection printemps/été 2023 - Luca Larenza


Avec une élégance désarmante, Luca fait poser huit jeunes hommes charmants devant un café de la via Lecco, l’un des coins les plus multiculturels et fréquentés de Milan, au nord des Giardini Pubblici.
 
Il mélange la soie, le lin et le coton pour créer des polos rayés aériens et semi-transparents à col souple, des hauts et des débardeurs rayés. Ils sont associés avec des pantalons larges en chanvre et lin surmontés de profondes poches latérales plaquées, ou avec des shorts à micro-poches plaquées.
 
“Pour moi, la légèreté et l’optimisme sont essentiels. Nous devons être positifs pour l’avenir“, sourit Luca Larenza, un Napolitain qui a fondé sa marque à Milan. Il est maintenant distribué chez le géant du e-commerce Zalando et sera à Paris la semaine prochaine, dans un showroom du Marais.
 

Moorer : tendance sur les berges du lac


 
Les régions italiennes présentent une considérable diversité, parfaitement retranscrite par Moorer, une marque née sur les berges des eaux cristallines du lac de Garde, au nord de Vérone.
 
Cette identité lacustre se traduit par une vision très particulière de l’outerwear, exprimée dans une nouvelle collection présentée à Milan ce week-end.
 
Des vêtements commodes et élégants à porter le week-end se déclinent dans des matières nobles et novatrices. De remarquables doudounes en plume d’oie sont fabriquées en denim japonais, avec des empiècements contrastants en nylon coloré. Certaines arborent même des doublures montrant de petits bateaux à moteur sur le lac alpin ou les villages qui l’entourent.
 
Les Italiens puisent leur inspiration dans leur propre environnement, qu’ils font découvrir au monde entier : voici le leitmotiv de cette saison.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com