×
Publicités
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
6 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ailleurs à Paris: Yohji Yamamoto et Alexandre Vauthier

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
6 mars 2022

Le fil rouge de la dernière collection Yohji Yamamoto: la disparité, capable de générer une mode épatante, mêlant denim et style XVIIIème. Tandis qu’Alexandre Vauthier nous gratifie d’une leçon sur l’art de "décliner" à la parisienne.

Yohji Yamamoto: du denim avec des proportions XVIIIème



Le fil rouge de la dernière collection Yohji Yamamoto: la disparité, capable de générer une mode épatante, mêlant le style urbain de la jeunesse d’aujourd’hui avec un chic grandiose et historique.

Une collection pleine d’humour et d’assurance, présentée à l’Hôtel de Ville de Paris, un vendredi soir glacial. Des superpositions de mousseline de soie noire et de laine fine, découpées en fragments qui paraissent avoir du vécu, tout en évoquant l’opulence. Ces pans de tissus ont ensuite été cousus en vestes, redingotes et robes mi-mollet. Lesquelles sont alors mixées avec des vestes Eisenhower anthracite, des blousons en jean plein de fraîcheurs, des surchemises oversized et de petits gilets – le tout en denim.


Yohji Yamamoto collection Automne-Hiver 2022 à Paris - Yohji Yamamoto


"Je voulais croiser le denim avec les formes de la couture du XVIIIème siècle", expliquait Yohji Yamamoto en coulisses. La collection était présentée sur un podium surélevé et incliné, recouvert de feutre gris pâle et illuminé par les lustres massifs du Salon des Arts.

C’était l’un de ces défilés où les mannequins irradiaient de fierté, tant la qualité artistique des vêtements était grande. Jusqu’à ces longs manteaux, dont la coupe s’élargit au niveau des épaules et du col, telle une tour médiévale. Avec des coiffures ébouriffées fixées à la cire, et tout un bazar de cintres métalliques qui flottaient comme des petits nuages au-dessus des têtes de la plupart des mannequins.

Le créateur est venu saluer accompagnée de deux femmes-shaman en chapeau de coolie, les hanches élargies par tout un attirail enroulé autour de leur taille.

Applaudissements assourdissants, et un grand éclat de rire quand Yohji – qui célèbre toujours ses défilés avec du champagne et une cigarettes fine – s’est retourné pour dévoiler une veste sur laquelle était inscrit "Smoking, No ?" qui pourrait se traduire au choix par "si on s’en grillait une?" ou par "c’était du feu de Dieu, non?")

Alexandre Vauthier: Techno strass et débauche de biais



La déclinaison est un mot clé de la mode parisienne: c’est la capacité des créateurs à réinterpréter leurs propres idées couture pour proposer des looks accessibles et démocratiques. Et la clé des dernières créations d’Alexandre Vauthier.

Ca, et quelques coupes en biais magistrales, de la part d’un créateur qui figure parmi les plus talentueux techniciens de la mode actuelle.


Alexandre Vauthier collection Automne/Hiver 2022 - Alexandre Vauthier


Cette collection automne/hiver réinvente donc sa propre collection de haute couture, sous une forme plus abordable, plus sexy et plus facile à porter.

On pourrait donner des centaines d’exemples, comme ces robes cocktail couture en superpositions de tissu blanc, ornées de délicates broderie Lesage, qui en version prêt-à-porter sont remplacées par des strass techno au niveau du décolleté.

Alexandre est aussi un couturier hors pair. Il propose des vestes de smoking cintrées dans le dos, en laine gris mat, cuir cramoisi osé et revers pointus blanc. Lesquels reviennent dans un lookbook créatif malin imaginé par Franck Durand, avec Karen Elson et Senta Simond à la photographie.

Alexandre Vauthier dévoile également des robes de déesses du cinéma à la coupe en biais, mais à paillettes métalliques gris perle, qui leur donnent davantage de punch et de puissance. Le tout associé à de formidables bottines cloutées de star du rock, ornées de cristaux, grâce à une collab avec Giuseppe Zanotti.

Et quand Alexandre Vauthier aime un concept – comme le coup des paillettes vert émeraude saupoudrées partout – il les utilise sur plusieurs pièces. Ici, une robe-manteau, des robes coupées en biais, des robes cocktail moulantes, des pantalons longilignes ou des trenchs sexy.

"Je crois qu’il est important de tenir compte des formes du corps. Comme ça, si une femme aime un look, elle peut trouver la forme qui sera la plus flatteuse sur elle", concluait le couturier français, maître des déclinaisons mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com